Chambardement évité dans les prix du lait

Le lait vendu dans des pintes de carton avec bouchon et celui vendu dans des... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le lait vendu dans des pintes de carton avec bouchon et celui vendu dans des bouteilles de plastique ont failli être soumis à un prix maximum, un changement qui aurait eu « un impact financier majeur » pour l'ensemble de l'industrie au Québec, particulièrement pour les entreprises régionales comme la Laiterie de l'Outaouais.

La Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec a donné des sueurs froides, l'an dernier, aux membres du Conseil des industriels laitiers du Québec (CILQ) et à Agropur. En juin 2015, la Régie a rendu une décision qui aurait bouleversé, si elle était entrée en vigueur, la fixation du prix du lait.

Cette décision, que la Régie a elle-même révisée en juin dernier, prévoyait que tous les laits considérés « à valeur ajoutée » allaient devoir être soumis à la réglementation sur le prix du lait de consommation, qui s'applique depuis belle lurette au lait « régulier » vendu dans des pintes de carton. Cette décision aurait touché le lait vendu en pintes de carton munies d'un bouchon ou dans des contenants de plastique, le lait ayant subi une microfiltration ou une multicentrifugation, de même que le lait présentant « des caractéristiques particulières quant à sa durée de conservation [ou] à sa valeur nutritive ». La Régie se montrait prête à ajouter une « prime » pour ces laits s'ils avaient été soumis à un prix maximum.

Le président-directeur général de la Laiterie de l'Outaouais, Georges Émond, ne cache pas qu'une telle modification réglementaire aurait fait mal.

M. Émond précise que lors de sa fondation, la Laiterie de l'Outaouais a opté pour des contenants de plastique non pas pour se soustraire aux prix maximum, mais bien parce qu'il s'agit d'un choix « écoresponsable », les bouteilles étant entièrement recyclables. Le coût de la machinerie nécessaire pour produire du lait « régulier » dans des pintes de carton était également trop élevé pour l'entreprise gatinoise.

Impact financier majeur

Seul le format de quatre litres produit par la Laiterie de l'Outaouais est soumis aux prix fixés par la Régie. « Une bonne partie de notre production se fait dans ce format régi, donc les dommages [liés à une modification de la réglementation] auraient été sévères, ça aurait été dur, mais de là à dire que ça aurait mis notre survie en péril, il aurait fallu le vivre pour le savoir, note M. Émond. Mais il y en a, comme la Laiterie des trois vallées [à Mont-Laurier], qui ne font que des contenants en plastique, donc 100 % de leur production est dans la catégorie à valeur ajoutée. [...] C'est évident que le changement aurait eu un impact financier majeur chez nous et pour toutes les industries laitières. »

Dans le cadre de leurs représentations devant la Régie, le CILQ et Agropur ont déposé « des données confidentielles démontrant une perte de revenus de l'ordre de 30 millions $ annuellement pour l'industrie, soit 15 % des revenus annuels » dans le segment de marché du lait à valeur ajoutée. Ils ont également fait valoir que le lait régulier - dont le prix est régi - est accessible à plus de 99 % des résidents, de sorte que « la liberté de choix des consommateurs existe », et que la décision rendue en 2015 aurait pu faire en sorte que le prix du lait régulier en format de quatre litres soit ajusté au maximum « pour compenser la perte de revenus occasionnée par le changement de définition » de la valeur ajoutée.

En contrepartie, l'Association coopérative d'économie familiale de Québec s'opposait à une révision de la décision rendue en 2015, en faisant notamment valoir que l'imposition d'un prix maximum pour certains laits à valeur ajoutée « faciliterait l'accès à ces laits pour les ménages moins fortunés ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer