Thomson Reuters entend créer 400 emplois au Canada, principalement à Toronto

La société Thomson Reuters a annoncé vendredi la création de 400 emplois au... (La Presse canadienne)

Agrandir

La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La société Thomson Reuters a annoncé vendredi la création de 400 emplois au Canada au cours des deux prochaines années et l'implantation d'un nouveau centre de technologie à Toronto.

L'embauche devrait commencer dans les prochaines semaines. L'entreprise d'information et de médias prévoit développer ses projets en informatique cognitive.

Certains des dirigeants de Thomson Reuters déménageront à Toronto en 2017 dans le cadre de cette initiative.

L'entreprise, qui compte quelque 52 000 employés dans le monde, a son bureau de direction principal à New York, mais elle dispose également d'un siège social à Toronto. La société emploie environ 1200 personnes au Canada.

«Le Canada n'est pas seulement notre port d'attache. C'est aussi le lieu d'un écosystème émergent de talents de classe mondiale dans le secteur de la technologie», a déclaré Jim Smith, président et directeur général de Thomson Reuters, par voie de communiqué.

L'entreprise dit avoir été attirée par les «effectifs diversifiés et hautement qualifiés» en innovation dans la région de Toronto et de Waterloo, qui abrite les sièges sociaux de plusieurs banques et de compagnies d'assurance.

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, estime que cette nouvelle prouve que la province demeure un milieu compétitif et enrichissant pour les entreprises.

«Cette annonce témoigne éloquemment des plus grandes forces de l'Ontario: une main-d'oeuvre diversifiée et hautement qualifiée, une culture de l'innovation et un climat d'affaires dynamique», a-t-elle affirmé.

Thomson Reuters a été fondé au Canada et était propriétaire de plusieurs journaux nationaux avant de se diversifier et d'évoluer en un service d'information pour les milieux d'affaires, du droit et d'autres communautés professionnelles.

Depuis 2007, l'entreprise possède également Reuters, l'une des plus grandes agences de presse dans le monde.

La famille Thomson demeure toujours la propriétaire majoritaire du Globe and Mail, mais la société cotée en bourse Thomson Reuters n'est plus propriétaire de journaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer