Des téléphones Galaxy Note 7 auraient pris feu en Chine

Samsung et son fournisseur de batteries affirment que... (AP)

Agrandir

Samsung et son fournisseur de batteries affirment que dans deux des trois cas, l'incendie a été causé par une source de chaleur externe

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Séoul

La compagnie Samsung signale mercredi avoir été informée que les batteries de trois téléphones cellulaires Galaxy Note 7 avaient pris feu en Chine; une enquête a été ouverte sur deux de ces incidents.

Samsung et son fournisseur de batteries, Amperex Technology, affirment que dans les deux cas, l'incendie a été causé par une source de chaleur externe aux appareils, non pas par la pile à lithium-ion.

Samsung ajoute ne pouvoir examiner la cause du troisième incident car le propriétaire du téléphone a refusé de le remettre.

Le 2 septembre dernier, Samsung a lancé un rappel du Galaxy Note 7 dans 10 pays, dont le Canada, les États-Unis et la Corée du Sud, à peine deux semaines après son lancement.

Samsung avait alors dit avoir trouvé 35 cas où le Note 7 avait explosé ou s'était enflammé. Aucune blessure n'a cependant été signalée.

Aucun rappel n'a été ordonné en Chine parce que le fournisseur des batteries n'est pas le même que pour les appareils vendus dans les pays où il y a eu rappel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer