Peu de risques pour les passagers aux allergies sévères

Une étude de l'Office des transports du Canada indique que les voyageurs... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Une étude de l'Office des transports du Canada indique que les voyageurs souffrant d'allergies sévères aux arachides, aux noix ou aux graines de sésame courent peu de risque d'avoir une réaction à bord d'un avion où d'autres passagers peuvent consommer ces aliments.

Dans le cadre d'une enquête lancée à la suite d'une directive de l'ancienne ministre des Transports Lisa Raitt, l'Office a consulté des experts au sujet du risque de réactions allergiques par inhalation ou contact cutané dans un avion de 30 sièges et plus sur des vols nationaux ou internationaux.

Le rapport publié sur le site de l'organisme fédéral conclut qu'il y a peu ou pas de risque qu'un voyageur ait une réaction allergique en inhalant ou en touchant des particules d'arachides ou de noix et que seule une ingestion accidentelle pourrait entraîner une réaction grave.

Il recommande que les compagnies aériennes continuent de respecter certaines précautions comme instaurer une zone tampon autour des passagers allergiques et informer leurs voisins de la situation.

Ces mesures sont similaires à celles suggérées par l'Office à Air Canada en 2011 après que deux clients eurent déposé des plaintes à ce sujet.

Dans ses recommandations, le rapport propose toutefois de réduire la zone tampon en classe économique, la faisant passer des deux rangées de chaque côté du voyageur concerné à seulement celle où il est assis.

Une crainte pour les gens allergiques

Rhonda Nugent, dont la fille âgée de 16 ans est atteinte d'une allergie sévère aux arachides et qui est l'une des deux personnes à s'être plaintes, veut que les transporteurs aériens fassent une annonce générale à l'ensemble des voyageurs concernant la présence d'un passager allergique à bord et empêchent leur clientèle de consommer des produits contenant des arachides et des noix durant les vols.

Selon Mme Nugent, sa fille évite d'aller aux toilettes en avion parce qu'elle craint d'être en contact avec des arachides.

« Si quelqu'un mange des arachides puis va ensuite à la salle de bain en touchant chaque siège au passage et que ma fille s'y rend après et met ses mains dans sa bouche une fois revenue à sa place, elle pourrait facilement avoir un choc anaphylactique », soutient la résidante de Conception Bay South, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Air Canada a indiqué sur son site web qu'il ne ferait pas d'annonce générale au sujet de la présence de voyageurs allergiques et se contenterait plutôt de prévenir seulement les passagers se trouvant dans la zone tampon, estimant que c'était la meilleure stratégie pour protéger les personnes allergiques tout en respectant les besoins divers de ses autres clients.

Westjet a pour sa part affirmé qu'il ferait une annonce générale et interdirait la consommation d'arachides et de noix sur les vols où l'un des voyageurs souffre d'allergies.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer