Aide aux PME en région: le fédéral confirme son appui au réseau québécois

Le député Greg Fergus et son collègue William... (Courtoisie)

Agrandir

Le député Greg Fergus et son collègue William Amos ont confirmé la signature d'une entente avec le réseau des SADC et CAE du Québec mardi.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Le gouvernement fédéral a confirmé mardi la signature d'une entente de trois ans totalisant 86 millions $ avec le réseau des 57 sociétés d'aide au développement des collectivités (SADC) et des 10 centres d'aide aux entreprises (CAE) du Québec.

Plus de 4 millions $ seront disponibles pour l'Outaouais dans le cadre de cette entente.

Le député libéral fédéral Greg Fergus, secrétaire parlementaire du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, en a fait l'annonce mardi, en compagnie de son collègue William Amos, sur le site de la Ferme équestre de la Montagne, à Pontiac. Plusieurs intervenants du réseau des SADC-CAE, de même que plusieurs élus de la région, étaient présents. 

«Les SADC sont de fidèles alliés du développement économique régional. En Outaouais, nous avons la chance de compter sur trois SADC, et je peux témoigner de leur valeur ajoutée, que ce soit pour des projets de démarrage, de modernisation ou d'expansion de nos petites et moyennes entreprises», a indiqué le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus.

Le budget annuel sera maintenu au même niveau qu'avant, mais l'entente de trois ans permettra au réseau d'avoir «un financement stable» pour les prochaines années.

Le réseau SADC-CAE compte sur le travail de 400 professionnels et 1350 bénévoles oeuvrant au développement économique de leur milieu. «C'est une excellente nouvelle qui permet à nos membres de poursuivre leur travail de terrain auprès des entrepreneurs et des municipalités», a souligné Daniel Dumas, président du Réseau des SADC et CAE du Québec. Il a rappelé que c'est à Maniwaki que la première SADC a été créée, il y a plus de 37 ans. 

Le réseau entend prioriser l'innovation, le transfert d'entreprise, le développement durable et des technologies de l'information pour lesquels ils ont développé une solide expertise, a indiqué M. Dumas.

À travers le Québec, 10 000 entrepreneurs reçoivent les services d'une SADC ou CAE chaque année, totalisant des investissements de 60 millions $. Selon Statistique Canada, les entreprises soutenues par le réseau ont un taux de survie supérieur de 76% après cinq ans, comparativement à 50% pour le groupe témoin étudié.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer