Avenir du train: Vallée veut éviter le ferrailleur

La ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, estime... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

La ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, estime que «d'autres alternatives» doivent être envisagées avant de penser à «jeter à la poubelle» le train à vapeur.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, estime qu'il faut « regarder d'autres alternatives » pour l'avenir du train à vapeur « avant de penser à le jeter à la poubelle ».

Mme Vallée s'est dite « un peu étonnée » d'apprendre, par le biais de TC Media, que la Compagnie de chemin de fer de l'Outaouais (CCFO) avait demandé à une firme d'évaluer la valeur du fer contenu dans cet ancien emblème touristique régional. Vendredi matin, la ministre Vallée a indiqué qu'elle devait rencontrer l'après-midi même la présidente de la CCFO, Louise Boudrias, pour faire le point sur la situation.

« Il ne faut pas oublier que le train à vapeur a reçu des investissements importants du gouvernement du Québec, de la Ville de Gatineau, de la MRC des Collines et de la Conférence régionale des élus à l'époque, alors il y a beaucoup d'argent, beaucoup de fonds publics qui ont été investis dans le train à vapeur, a mentionné Mme Vallée. Alors je pense qu'avant de penser à le jeter à la poubelle, il faudrait peut-être regarder d'autres alternatives, et je crois comprendre qu'il y en a d'autres sur la table, alors on verra. »

La ministre n'a pas voulu s'avancer sur une éventuelle participation financière de Québec dans une relance du train dans la région, que ce soit pour le projet de Wakefield ou pour un autre. 

« Le projet de Wakefield n'a pas encore été soumis au gouvernement, donc je ne commenterai pas pour le moment, a-t-elle indiqué. Je sais qu'il y a [...] un certain nombre de projets qui sont dans le collimateur, donc on verra, mais il ne faut pas oublier que le projet - si un projet devait être soumis - c'est un projet qui devrait être soutenu par la CCFO, parce que [...] c'est l'organisme qui est propriétaire du train, alors on doit d'abord aller chercher leur adhésion. »

Le train ne sert plus depuis les pluies torrentielles de juin 2011, qui avaient causé un affaissement de terrain sous la voie ferrée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer