La foire agroalimentaire de Notre-Dame-de-la-Salette récidive

Pour une deuxième année, la petite localité située... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Pour une deuxième année, la petite localité située au nord de Buckingham accueillera producteurs locaux, artisans et clients dans le cadre de son grand rendez-vous.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les épicuriens et amateurs de produits du terroir ont rendez-vous à Notre-Dame-de-la-Salette, le 28 mai, alors que la municipalité tiendra sa deuxième foire agroalimentaire.

Pour une deuxième année, la petite localité située au nord de Buckingham accueillera producteurs locaux, artisans et clients sous le chapiteau érigé sur le terrain de l'école de la Montagne, de 10h à 16h. 

L'événement organisé par l'Alliance pour le développement de Notre-Dame-de-la-Salette (ADNDS) rassemblera plus d'une quinzaine d'exposants pendant la journée, autant de la Petite-Nation que de la Vallée-de-la-Gatineau et des Laurentides, ont annoncé les organisateurs, vendredi.

«Ce qu'on veut, c'est promouvoir les produits du terroir, qu'ils soient agroalimentaires ou artisanaux. Le but est de mettre en place une plateforme pour contribuer à l'animation du milieu et au développement des services sociaux. Nous avons aussi des partenaires communautaires qui seront à la foire pour se faire connaître», explique la présidente de l'ADNDS, Brigitte Léonard.

L'an dernier, environ 250 visiteurs avaient foulé le site durant l'activité. L'organisation espère au moins doubler l'achalandage cette fois. 

Un rallye des saveurs, une randonnée en VTT entre L'Ange-Gardien et Notre-Dame-de-la-Salette, sera notamment organisé, tout comme une vente de quads usagés. 

Une exposition de voitures anciennes, une journée portes ouvertes à la ferme d'alpagas Le Moment Présent, une compétition de tartes au sucre et des activités pour les enfants se dérouleront également pendant toute la durée de l'événement.

Le maire de Notre-Dame-de-la-Salette, Denis Légaré, estime que la foire a le potentiel pour devenir un rendez-vous phare dans cette région de la Lièvre. L'activité cadre avec les plans de la municipalité, dit-il.

«Il faut savoir que 80% de notre territoire est agricole. Nous travaillons sur un PDZA et on souhaite développer les zones maraîchères pour prendre avantage de notre territoire. On veut devenir une destination agricole.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer