Plaidoyer pour l'accès à Internet haute vitesse en zone rurale

Le député fédéral de Pontiac, Will Amos, a réclamé un meilleur accès à Internet... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Le député fédéral de Pontiac, Will Amos, a réclamé un meilleur accès à Internet haute vitesse pour les citoyens du Pontiac et des régions rurales au pays, jeudi, devant le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Lors des audiences sur l'examen des services de télécommunications de base, le député Amos est venu demander l'appui du CRTC pour améliorer l'accès Internet haute vitesse, un enjeu prioritaire pour les citoyens de sa circonscription et pour une vaste majorité de régions rurales canadiennes.

«Beaucoup de citoyens du Pontiac et de nombreux Canadiens sont frustrés parce qu'ils n'ont pas accès à des services Internet et se sentent laissés pour compte. Comme député, je vais être responsable pour la réussite du déploiement d'Internet à haute vitesse. La majorité des gens de mon comté ne savent pas nécessairement qui est responsable, ils veulent seulement avoir l'Internet à haute vitesse», a expliqué le député Amos lors de l'audience du CRTC, accompagné de son collègue libéral David Graham, député de Laurentides-Labelle. 

Co-vice-président du caucus libéral rural national, M. Amos croit que le CRTC, organisme public indépendant, a un rôle à jouer, comme les autres paliers de gouvernement et toute l'industrie, pour améliorer la situation. 

«Je ne pense pas à une entité gouvernementale plus qu'une autre, mais il faut agir. Le CRTC a peut-être une compréhension plus sophistiquée pour savoir comment trouver des solutions et savoir comment il pourrait y avoir un déploiement plus rapide. Dans Pontiac, des villes ont perdu 50% de leur population, la démographie est en chute libre. Il faut donner des outils aux petites villes pour qu'elles puissent continuer à survivre. Les gens du Pontiac disent qu'ils veulent Internet tout de suite», a souligné le député Amos.

Dans son mémoire, le député a expliqué que la concurrence et l'investissement privé seraient mieux servis par une réglementation qui ne fait pas de discrimination géographique entre les clients. 

«Nous proposons donc que soit étudiée la possibilité d'obliger les fournisseurs d'accès à Internet à desservir tous les ménages d'une municipalité, d'une MRC ou d'une région au même prix, dès lors qu'ils veulent oeuvrer dans ledit marché», a souligné le député dans le mémoire déposé au CRTC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer