Léger soubresaut du chômage dans la région

Le marché de l'emploi a connu de légers ennuis en mars dans la région de la... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Antoine Lacroix

Collaboration spéciale

Le Droit

Le marché de l'emploi a connu de légers ennuis en mars dans la région de la capitale nationale. Le taux de chômage est en hausse de 0,3%, selon les plus récentes données de Statistique Canada dévoilées vendredi.

La région a conclu le mois avec un taux de chômage de 6,8%, soit 0,3% sous la moyenne nationale. La partie ontarienne de la région de la capitale nationale s'établit à 6,8%, en hausse de 0,2% par rapport à février. 

L'Outaouais affiche de son côté un taux de chômage de 6,6% pour mars, en hausse de 0,3% par rapport au mois précédent.

À plus long terme, c'est toutefois loin d'être un recul pour la région, particulièrement sur la rive québécoise où le taux de chômage a été réduit de 1,1% depuis mars 2015.

Le taux de chômage pour l'ensemble du pays a également connu une légère baisse de 0,2 point de pourcentage en mars en s'établissant à 7,1%. De plus, il y a eu peu de variations au Québec et en Ontario.

Ce recul au Canada est le résultat de la création de 41 000 emplois, ce qui correspond à une hausse 0,2%, pour mars.

À la suite de cette hausse enregistrée en mars, l'emploi s'est accru de 33 000 ou de 0,2% au premier trimestre. Il s'agit du quatrième trimestre consécutif où la croissance de l'emploi a atteint 0,2%.

Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en mars, l'emploi a augmenté de 130 000, soit 0,7%, grâce à la croissance du travail à temps plein. Notons qu'au cours de la même période, le nombre d'heures travaillées s'est accru de 1,2%.

L'Ontario a connu peu de variation de l'emploi en mars, et le taux de chômage s'y est maintenu à 6,8%. Comparé à l'année dernière à la même date, l'emploi dans la province ontarienne a progressé de 86 000 ou de 1,2%, soit le deuxième taux de croissance le plus élevé parmi les provinces. La totalité de cette croissance est attribuable au travail à temps plein.

L'emploi au Québec a également peu varié en mars, aussi bien par rapport à février que par rapport à 12 mois plus tôt. Le taux de chômage dans la province s'est établi à 7,5% en mars.

Ajusté en fonction des concepts américains, le taux de chômage au Canada s'est établi à 6,1% en mars, comparativement à 5,0% aux États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer