Le développement de Mont-Cascades sème l'inquiétude

Le projet de Mont-Cascades comprendrait entre autres l'ajout... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Le projet de Mont-Cascades comprendrait entre autres l'ajout et l'élargissement de pistes de ski, la construction de bâtiments commerciaux et résidentiels et, possiblement, un traversier sur la rivière Gatineau.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le projet de développement de la direction de Mont-Cascades suscite l'inquiétude chez certains voisins qui réclament à la municipalité de Cantley de faire preuve de patience dans ce dossier.

Le 13 janvier 2015, le conseil municipal a adopté une résolution pour demander à la MRC des Collines-de-l'Outaouais de modifier son schéma d'aménagement et permettre le développement d'un projet récréotouristique par le Mont-Cascades. Un appui renouvelé par les élus de Cantley le 12 janvier dernier.

Pierre Nantel, un citoyen de la municipalité, dénonce toutefois l'empressement avec lequel le conseil municipal accorde son vote de confiance à la direction de Mont-Cascades. Il affirme que lors d'échanges sur la question, la mairesse Madeleine Brunette a fréquemment répété que le projet est au stade embryonnaire et que des consultations publiques auront lieu lorsqu'il se précisera.

«Je trouve ça drôle que la Ville donne son appui au promoteur si on ne sait pas quel impact ça aura», souligne M. Nantel.

Pierre Nantel soutient avoir obtenu, en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, un document dans lequel le ministère des Affaires municipales signifie que la résolution adoptée par le conseil de Cantley «n'est pas conforme aux orientations gouvernementales en matière de gestion de l'urbanisation».

Invitée à réagir, Mme Brunette affirme qu'«il y a de la désinformation» dans ce dossier. «On est à rencontrer le promoteur pour avoir les balises du projet, parce que c'est beaucoup moins grand que ce qui a été véhiculé, affirme la mairesse. [...] C'est déjà une zone récréotouristique, alors on ne vient pas changer le zonage.»

Des changements seraient toutefois nécessaires pour permettre une plus grande densité, précise la mairesse.

Madeleine Brunette souligne que Cantley souhaite assurer une «continuité récréotouristique» en offrant de l'hébergement aux touristes qui skient ou qui profitent du parc aquatique du Mont-Cascades. «À notre avis, ça va faire rayonner non seulement la MRC des Collines, mais aussi tout l'Outaouais», soutient la mairesse.

Pistes, bâtiments et traversier

Le projet de Mont-Cascades comprendrait entre autres l'ajout et l'élargissement de pistes de ski, la construction de bâtiments commerciaux et résidentiels et, possiblement, un traversier sur la rivière Gatineau. Mme Brunette note pour sa part que certains éléments initialement projetés par le promoteur semblent maintenant écartés, notamment la marina.

Alors que Pierre Nantel s'inquiète de l'impact sur la quiétude du secteur ainsi que des effets du projet sur l'environnement, Madeleine Brunette assure que tout serait réalisé en conformité avec les lois environnementales en vigueur.

La municipalité voisine de Chelsea a également soulevé des inquiétudes lors de la séance du conseil municipal du 1er février en dernier, en demandant que le projet fasse l'objet d'études environnementales.

- Avec Justine Mercier

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer