Les pensions encore affectées

Selon l'OCDE, certains travailleurs pourraient sombrer dans la... (Courtoisie)

Agrandir

Selon l'OCDE, certains travailleurs pourraient sombrer dans la pauvreté dans leurs vieux jours.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'incertitude prolongée dans les marchés financiers, les faibles rendements, et les taux d'intérêts exceptionnellement bas menacent la capacité des systèmes de pension à cotisation déterminée et des régimes de rentes à offrir des pensions adéquates.

Les systèmes de pensions sont encore en difficulté dans plusieurs pays alors que la croissance économique est faible et que les gouvernements tentent de consolider la stabilité financière dans la foulée de la crise financière mondiale, selon un nouveau rapport de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

La reprise économique demeure lente dans la plupart des pays de l'OCDE. Par conséquent, les contributions aux pensions restent faibles puisque les gouvernements réforment les systèmes publics de pensions pour limiter les dépenses, constate l'organisation.

Le rapport suggère que l'âge de la retraite moyen dans les pays augmentera de 64 à 65,5 ans d'ici 2060 selon les lois actuelles.

Selon l'OCDE, l'objectif principal des réformes du gouvernement est de repousser la retraite en augmentant l'âge légal de la retraite, en resserrant les critères pour les prestations de retraite anticipée, et en multipliant les incitatifs pour prolonger les années au travail.

L'organisation ajoute que plusieurs pays dans le monde ont agi pour freiner les dépenses en indexant les prestations, ou en diminuant les augmentations, mais presque aucun pays n'a osé couper directement dans les pensions.

Pour les travailleurs qui ne pourront pas étirer leurs années de travail, il se peut que ces prestations ne soient pas assez généreuses pour maintenir leur rythme de vie et il y a un risque qu'ils sombrent dans la pauvreté dans leurs vieux jours, signale le rapport.

«La plupart des gouvernements ont fait des efforts importants pour mettre les systèmes de retraite sur une trajectoire durable. Même si leurs mesures vont dans la bonne direction, il y a un risque croissant de retraites futures insuffisantes dans certains pays», a conclu le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, dans un communiqué.

Plusieurs pays ont pris des moyens pour augmenter la couverture des régimes de pensions volontaires.

L'exemple canadien

L'ancien gouvernement conservateur a modifié graduellement l'âge d'admissibilité pour la Sécurité de la vieillesse, passant de 65 à 67 ans à compter de 2023. Il a aussi instauré le Régime de pension agréé collectif pour aider les Canadiens à économiser pour leur retraite.

Cependant, le gouvernement libéral avait promis en campagne électorale de rétablir l'âge à la retraite à 65 ans et d'augmenter le supplément de revenu garanti de 10% pour les aînés célibataires qui ont des revenus modestes.

Le Parti libéral s'était aussi engagé à améliorer le Régime de pensions du Canada, mais leur plan demeure encore nébuleux.

Par ailleurs, l'Ontario va de l'avant avec son propre plan de retraite, qui imposera des contributions obligatoires des employeurs et des travailleurs dans toute entreprise qui n'a pas encore de tel programme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer