Aliments Maple Leaf abolit plus de 400 emplois

Les Aliments Maple Leaf n'ont pratiquement pas fait...

Agrandir

Les Aliments Maple Leaf n'ont pratiquement pas fait état de croissance depuis trois ans, période pendant laquelle les pertes trimestrielles se sont essentiellement succédées.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le producteur de viandes préparées Aliments Maple Leaf s'apprête à éliminer plus de 400 emplois salariés, dont la plupart avant la fin de l'année, dans le cadre d'un plan de réduction des coûts et de rationalisation dans certains secteurs où il juge que le nombre de cadres est trop élevé.

La décision de Maple Leaf affectera environ 3% de l'effectif canadien de l'entreprise, incluant des postes de cadres intermédiaires et des emplois de bureau. Les mises à pied auront cependant surtout lieu en Ontario, a indiqué mercredi le porte-parole David Bauer.

Aucun employé syndiqué ou travailleur horaire ne sera touché, a-t-il ajouté.

La société de la région de Toronto, qui connaît des difficultés, réduit la taille de son effectif depuis sept ans. Elle a notamment fusionné certaines installations et vendu certaines divisions pour 1 milliard $, dans l'espoir de renouer avec la rentabilité.

Plusieurs de ces efforts ont été concentrés dans l'ouverture d'une nouvelle super-installation de 402 000 pieds carrés à Hamilton, où certaines des mises à pied annoncées mercredi auront lieu.

D'autres coupes auront lieu au siège social de Mississauga, en Ontario, et ailleurs au pays, a précisé M. Bauer.

«Maintenant que les difficultés de notre réseau de transformation sont largement derrière nous, c'est le bon moment d'étudier notre organisation pour rationaliser afin que nous puissions réinvestir dans la croissance», a-t-il dit.

Les Aliments Maple Leaf n'ont pratiquement pas fait état de croissance depuis trois ans, période pendant laquelle les pertes trimestrielles se sont essentiellement succédées.

En octobre, la société a affiché un bénéfice pour la deuxième fois en 11 trimestres, soit un bénéfice net de 18,7 millions $, malgré un léger recul de ses ventes d'ensemble.

Mais les analystes se concentraient à l'époque sur le fait que Maple Leaf avait reporté l'atteinte de ses cibles de croissance de ses bénéfices exprimés en pourcentage des revenus jusqu'en 2016, alors que les plans originaux prévoyaient que cet objectif serait atteint cette année. Cela laissait croire que la solide reprise tant attendue était plus tardive qu'espéré.

Il y a plusieurs années que Maple Leaf réduit la taille de son effectif, en partie par l'entremise d'importantes mises à pied. En 2011, la société a notamment éliminé un total net de 1550 postes.

Dans l'ensemble, la société a réduit de près de moitié le nombre de ses usines nationales de viandes, qui ne sont plus que 13. Le nombre de centres de distribution est aussi passé de 19 à deux.

Maple Leaf a aussi fermé deux boulangeries dans la région de Toronto et a vendu l'an dernier sa participation de 90 pour cent dans Canada Bread à l'entreprise mexicaine Grupo Bimbo.

Maple Leaf emploie environ 12 000 personnes à travers le Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer