Apple tient au cryptage des données

Le grand patron du géant Apple a promis, mercredi, de résister à un projet de... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Le grand patron du géant Apple a promis, mercredi, de résister à un projet de loi du gouvernement britannique qui permettrait aux autorités d'accéder plus facilement aux données cryptées des clients.

Le gouvernement britannique a publié la semaine dernière l'ébauche d'un projet de loi qui, «pour des motifs de sécurité nationale», obligerait les entreprises de télécommunications «à élargir l'accès» à leurs services aux policiers et agences responsables de la sécurité et du renseignement.

Cette initiative inquiète des entreprises comme Apple, dont le service iMessage offre un cryptage «de bout-en-bout», qui ne permet pas à la compagnie de consulter les messages transmis via son application.

Le chef de la direction Tim Cook a indiqué mercredi, devant des étudiants à Dublin, qu'Apple n'avait pas l'intention de contourner par une «porte dérobée» ce chiffrement de données.

Selon M. Cook, la sécurité nationale ne serait pas bien servie en créant ainsi une faille dans ce cryptage, car une porte dérobée peut tout aussi bien être utilisée par des criminels. Il se dit par ailleurs toujours prêt à discuter avec les gouvernements.

La secrétaire d'État à l'Intérieur, Theresa May, indiquait la semaine dernière que l'ébauche du projet de loi sur les pouvoirs d'enquête n'interdirait pas le cryptage et ne compromettrait pas la sécurité des données personnelles des citoyens.

Mais des organisations de défense des libertés civiles et de protection des renseignements personnels s'inquiètent de certaines dispositions du projet de loi, notamment celle qui obligerait les entreprises de télécommunications à conserver jusqu'à un an tout l'historique de navigation sur internet de leurs clients.

L'ébauche du projet de loi prévoit aussi que les fournisseurs de service internet seraient tenus par la loi de collaborer avec les autorités qui voudraient avoir accès aux appareils d'un client.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer