46 500 nouvelles adresses touchées à Ottawa

Au total, 60 000 adresses de la capitale... (Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

Au total, 60 000 adresses de la capitale fédérale sont maintenant desservies par des boîtes postales communautaires.

Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Malgré la décision de Postes Canada de «suspendre» son plan d'abolition du service de courrier à domicile, plus de 46 500 nouvelles adresses ont été ajoutées à Ottawa à celles desservies par des boîtes postales communautaires.

Le président de la section régionale du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), Ian Anderson, a indiqué que l'annonce de l'abolition du service pour ces 46 500 nouvelles adresses devait avoir lieu le jour même de l'élection, soit le 19 octobre. Elle a finalement été confirmée lundi, en même temps que la décision de «suspendre» le plan pour les nouvelles adresses.

Selon les informations obtenues par le STTP, section d'Ottawa, l'abolition du service à domicile est maintenue pour 20 012 adresses desservies par la station F, 14 000 autres par la station Colonnade, et 12 469 dans Parkdale. «Ce changement devrait toucher environ une centaine de nos membres», a indiqué M. Anderson.

Ces employés ne devraient pas perdre leur emploi et seraient affectés à d'autres tâches. Toutefois, ils ne seraient pas remplacés à leur départ à la retraite, a indiqué M. Anderson.

À ces 46 500 nouvelles adresses, il faut aussi ajouter les 8 497 autres du secteur Bell's Corners qui sont passées aux boîtes communautaires postales le 21 septembre dernier, plus les 4 077 dans Barrhaven depuis le 22 juillet. La première vague avait touché plus de 7000 adresses dans Kanata. Le plan de transfert aux boîtes postales communautaires vise donc maintenant près de 60 000 adresses postales à Ottawa.

Livres ouverts?

«Nous espérons maintenant qu'avec l'arrivée des libéraux au pouvoir, Postes Canada ouvrira ses livres. Ce serait utile de savoir combien a coûté son plan pour installer des boîtes communautaires, a indiqué M. Anderson. Au lieu de couper en bas, la société devrait couper à la tête où on compte 22 vice-présidents. Et pour accroître ses revenus, Postes Canada devrait offrir des services bancaires comme nous l'avons proposé».

Plusieurs employés d'Ottawa avaient déjà été touchés par le transfert du tri du courrier d'Ottawa à Montréal, étant réaffectés à la livraison à domicile.

Des employés comptant de nombreuses années de service, qui n'étaient pas en mesure d'exécuter cette tâche, se sont retrouvés en invalidité, une situation que M. Anderson a déplorée.

«Maintenant, quand j'envoie une lettre à mon voisin, ici à Ottawa, elle est envoyée à Montréal avant de revenir en face de chez moi. C'est vraiment illogique, mais Postes Canada veut ne garder que cinq grands centres de tri du courrier au pays», a rappelé M. Anderson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer