La région n'attire pas les entrepreneurs

Ottawa et Gatineau font pâle figure dans le classement des collectivités les... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mama Afou
Le Droit

Ottawa et Gatineau font pâle figure dans le classement des collectivités les plus favorables à l'entrepreneuriat.

Classés respectivement à la 76e place et à la 112e place, les deux principales villes de la région se placent loin derrière la banlieue de Calgary, arrivée première dans ce classement qui recense 121 agglomérations canadiennes.

Publié lundi par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, la huitième édition annuelle du rapport sur les collectivités entrepreneuriales révèle que ce sont les villes de l'Ouest du pays qui tirent leur épingle du jeu en offrant les meilleures conditions aux entrepreneurs cherchant à se lancer en affaires ou à faire croître leur entreprises.

Ce sont la banlieue de Calgary ainsi que les villes de Penicton et de Kelowna qui occupent respectivement les trois premières places du classement. «Malgré la baisse des prix du pétrole, les villes de l'Ouest semblent demeurer un environnement particulièrement intéressant pour le développement d'entreprises», explique Simon Gaudreault coauteur du rapport.

Les provinces de l'Est comme le Québec connaissent moins d'attractivités. Toutefois, Rivière-du-Loup, dans le Bas-Saint-Laurent, tire son épingle du jeu en se classant 17e grâce notamment à «un ratio de taxation foncière les plus équitables» indique le rapport.

Pour établir ce classement, 14 indicateurs ont été utilisés pour évaluer le niveau d'entrepreneuriat d'une municipalité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer