Vallée veut rassurer les travailleurs de Produits forestiers Résolu

Selon la ministre responsable de la région, Stéphanie... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Selon la ministre responsable de la région, Stéphanie Vallée, la planification des coupes dans la forêt publique est problématique, mais des progrès importants sont observables.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, a réagi dimanche aux propos des syndiqués de Produits forestiers Résolu (PFR) en Outaouais qui exigeait plus d'action du gouvernement du Québec pour relancer la scierie de Maniwaki et assurer son approvisionnement en bois.

« C'est fini le niaisage, ça fait un an que les négociations perdurent. Il faut que ça cesse et qu'une entente soit conclue une fois pour toutes », affirmait vendredi le représentant syndical des employés de l'usine PFR à Gatineau, Gaston Carrière.

Mme Vallée affirme comprendre les inquiétudes des syndiqués et soutient les partager. Ceux-ci craignent notamment que les difficultés de l'usine de Maniwaki aient des répercussions sur l'usine de Gatineau.

« L'usine est le poumon économique de la Haute-Gatineau, soutient la ministre. C'est toute l'économie locale qui tourne autour de ça. On voit depuis deux ans le ralentissement de l'usine et on voit l'impact. [...] C'est certain que je ne peux faire autrement que de me sentir interpellée. »

Stéphanie Vallée souhaite rassurer les travailleurs et insiste que le dossier est prioritaire pour elle, mais rappelle du même souffle que celui-ci est complexe.

La planification des coupes dans la forêt publique est problématique, mais des progrès importants sont observables, dit-elle. Une première étape.

Si le litige entre PFR et les fournisseurs de la forêt privée ne peut être réglé par le gouvernement, il a un rôle à jouer dans la négociation avec la communauté autochtone du lac Barrière pour que PFR ait accès aux ressources forestières de la réserve.

Mme Vallée affirme qu'il y a moins d'un mois, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, a nommé un négociateur pour en venir à une entente avec la communauté du lac Barrière. La nomination a eu lieu environ une semaine après une rencontre avec le maire de Maniwaki et le préfet de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau.

La ministre responsable de l'Outaouais et députée de Gatineau s'engage à poursuivre ses efforts pour offrir à PFR les outils nécessaires au maintien de l'activité dans les usines de Maniwaki et de Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer