Nouvelle offrande signée Brasseurs de Montebello

Alain Larivière, président des Brasseurs de Montebello, montre... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Alain Larivière, président des Brasseurs de Montebello, montre avec fierté la Choco-Bello.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jeune d'à peine quelques mois, les Brasseurs de Montebello viennent de lancer leur troisième bière maison ce week-end : la Choco-Bello. Une ambrée avec 6,4 % d'alcool, qui contient du chocolat ChocoMotive et qui se retrouve depuis dimanche sur les tablettes d'une quarantaine de points de vente de la région.

« Sur 3000 litres, j'ai mis 18 kilos de cacao. Beaucoup de bières chocolatées sont servies plus comme du sirop. Nous avons pris du cacao pur, ce qui lui donne en dernier un petit goût amer qui rappelle le cacao. C'est le fun parce qu'elle n'est pas sucrée du tout. Nous l'avons aussi aromatisée avec 19 kilos d'écorce d'orange », explique Alain Larivière, président de la microbrasserie.

L'entreprise, née de l'union des couples formés d'Alain Larivière et Patricia Pesant et de Luc et Linda Proulx, ajoute donc un nectar à son menu. Les Brasseurs de Montebello disposent déjà de deux autres étiquettes sur le marché.

La Reine du Mont-Vinoy, une blonde de 4,5 % brassée avec du miel de Chénéville, fait déjà jaser d'elle depuis un certain temps.

Le fantôme d'Ézilda, une bière forte ambrée de 6,5 % nommée en l'honneur d'Ézilda Papineau, l'une des héritières de la seigneurie de la Petite-Nation, est pour sa part en rupture de stock, seulement deux mois après sa mise en marché. Environ 3000 bouteilles avaient été produites.

Rapatrier la production

Pour le moment, les recettes sont brassées à l'extérieur de la région, à la Ferme-brasserie Schoune, à Saint-Polycarpe. Les choses vont toutefois plutôt bien pour la petite compagnie de la Petite-Nation. M. Larivière et ses partenaires espèrent être en mesure de pouvoir centraliser toutes leurs opérations dès le printemps 2015.

« Nous avions prévu de pouvoir brasser nos produits ici à l'intérieur de la deuxième ou troisième année d'opération. Ça va un peu plus vite qu'on pensait. On va essayer de rapatrier tout ça pour le printemps prochain. Nous avons déjà un local pour installer notre brasserie », précise M. Larivière.

En attendant, l'entreprise, qui s'est fait un point d'honneur d'attribuer une connotation historique et régionale à ses produits, est en attente de différents produits qui s'accorderont avec la Choco-Bello. La Fromagerie Montebello travaille actuellement sur un fromage affiné expressément pour accompagner la bière. Une gelée concoctée chez ChocoMotive devrait aussi être en vente sous peu. Une quatrième recette de bière est aussi sur la planche à dessin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer