Compressions de 41 % prévues dans la région en sylviculture

L'Outaouais craint «la tempête parfaite»

Partager

De toutes les régions du Québec, aucune ne souffrira autant que l'Outaouais des coupures prévues par le gouvernement de Pauline Marois dans les investissements pour les travaux d'aménagement forestier, selon ce que LeDroit a appris.

Si le ministère des Ressources naturelles et de la Faune devait maintenir les coupures prévues, c'est 41 % du budget réservé à l'Outaouais pour les travaux de sylviculture en forêt privée qui disparaîtra. Près de 200 emplois en foresterie seraient fragilisés dans la région et des centaines de milliers d'arbres ne seraient pas mis en terre l'été prochain.

« C'est une claque en pleine face qu'on reçoit, lance la députée libérale de Gatineau, Stéphanie Vallée. En campagne électorale, le PQ a fait miroiter des belles promesses et une fois au pouvoir, il s'est retourné de bord, a renié ses promesses et laissé tomber les régions forestières. Je suis estomaquée. Il n'y a aucune sensibilité à l'égard des régions forestières et aucun intérêt à lever le petit doigt. »

Tant le directeur général de la Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ), Marc-André Côté, que le patron de l'Agence des forêts privées de l'Outaouais (AFPO), Victor Brunette, sont d'accord pour dire que l'Outaouais risque la tempête parfaite si Québec s'entête à couper son Programme d'investissements sylvicoles. Cette enveloppe annuelle de 5 millions $ n'apparaît plus au budget et aucun autre programme n'a été annoncé pour le remplacer.

L'Outaouais touchait annuellement un montant de 502 700 $ de cette enveloppe, sur un budget total de 1 905 000 $ réservé aux travaux sylvicoles en forêt privée. C'est ce montant qui ne serait plus au rendez-vous si la ministre Martine Ouellet maintient les coupures appréhendées.

À cela s'ajoute un montant de 281 000 $ provenant d'un programme fédéral qui ne sera pas reconduit. Pour ajouter à l'inquiétude générale, l'industrie forestière menace aussi de se retirer du financement des travaux sylvicoles en forêt privée.

Plus de détails dans LeDroit du 22 février ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer