L'industrie de la rénovation se fait voir au salon

De nombreuses entreprises de la région et d'ailleurs... (Simon-Séguin Bertrand, LeDroit)

Agrandir

De nombreuses entreprises de la région et d'ailleurs étaient présentes au Salon rénovations d'habitation, ce week-end au Centre Ernst & Young, pour présenter leurs produits et services.

Simon-Séguin Bertrand, LeDroit

Partager

Une nouvelle cuisine? Un nouveau garage? Une meilleure façon de ranger ses trucs?

Les gens qui rêvaient de rénover une pièce, qui cherchaient des idées pour améliorer leur environnement ou encore qui voulaient tout simplement prendre des notes en vue de l'achat d'une première maison ont été choyés ce week-end à Ottawa.

Le Salon rénovations d'habitation a permis à des milliers de personnes de côtoyer quelque 125 exposants de tout acabit au Centre Ernst & Young, près de l'aéroport d'Ottawa, au cours des trois derniers jours.

Rénovateurs, entrepreneurs, designers et détaillants étaient sur place pour offrir toute une gamme de services et conseils aux curieux.

Du nombre, Chantal et Brent Randell, présents pour une deuxième fois en autant d'années au salon, étaient ravis de présenter les services offerts par leur entreprise familiale, Accurate Stairs and Railings.

«C'est le fun. Il y a un contact direct avec les gens, affirme MmeRandell. Par exemple, dans notre cas, il y a beaucoup de personnes qui pensent que l'on doit arracher un escalier (pour y apporter des rénovations). Mais ce qu'on leur explique, c'est que ce n'est pas nécessaire, d'autant plus que ça endommage beaucoup les murs.»

Ces experts de la rénovation d'escaliers, à l'oeuvre depuis 1999 dans le secteur Orléans, estiment que ce rendez-vous s'avère une belle vitrine pour répandre la bonne nouvelle. «Il y a plusieurs avantages à faire des rénovations. Parfois, c'est plus économique de faire les rénos que l'on veut faire, plutôt que de s'acheter une nouvelle maison. En plus, notre propriété prend de la valeur», explique-t-elle.

D'ailleurs, l'industrie de la rénovation, toujours aussi populaire, est en constante croissance, rappelle MmeRandell. La Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL) semble lui donner raison. L'an dernier, au Canada, les dépenses associées à l'amélioration de son logis se sont chiffrées à 62 milliards$. La SCHL prévoit une hausse en 2013.

L'engouement n'était pas que palpable chez les entrepreneurs présents, mais aussi chez les visiteurs - de tous âges - qui sillonnaient le salon. La plupart par simple curiosité.

«C'est la première fois que nous venions. Il y a de très bonnes idées», a indiqué Jacqueline Bastien rencontrée à l'entrée du site, en présence de sa fille Julie Bastien et de son poupon, Blake Pope.

Et leur kiosque préféré? «La cuisine. Définitivement la cuisine», ont-elles lancé en unisson avec large sourire.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer