• Le Droit > 
  • Économie 
  • > Vivre sa retraite dans un pays moins cher n'est pas réservé qu'aux riches 

Vivre sa retraite dans un pays moins cher n'est pas réservé qu'aux riches

Au moment où les prestations de retraite se font de moins en moins  généreuses,... (Photo: AFP)

Agrandir

Photo: AFP

Partager

Sur le même thème

La Presse Canadienne

Au moment où les prestations de retraite se font de moins en moins généreuses, les Canadiens qui songent au soleil et à la mer doivent repenser la façon dont ils profiteront de leur nouvelle vie, sans toutefois renoncer aux rêves d'une plage dorée.

Selon certains analystes, habiter dans un pays étranger où le coût de la vie est moins cher peut s'avérer une façon de maximiser ses épargnes.

En plus de profiter d'une belle température, ces destinations comme le Mexique, le Panama et le Costa Rica offrent un grand avantage à ceux qui touchent un revenu fixe: le coût de la vie est très avantageux.

Plusieurs travailleurs doivent faire des choix difficiles en vue de leur retraite dont celui de conserver leur emploi plus longtemps ou de réduire la taille de leur résidence. Pendant ce temps, les gouvernements font face à des dettes énormes et les entreprises privées sont de plus en plus réticentes à indexer ou même à injecter de l'argent dans les fonds de pension

Même si l'aspect financier n'est pas le seul élément entrant en ligne de compte au moment de faire un choix qui changera la vie de façon radicale, il demeure une composante importante, selon le l'Institut Info-retraite BMO.

Selon le sondage d'une des plus importantes banques au pays plus de 70 pour cent des Canadiens âgés de plus de 45 ans supputent sur le lieu où ils comptent vivre après avoir quitté le marché du travail.

Toutefois, même si plusieurs répondants rêvent de se voir sur une île au loin, seulement 10 pour cent d'entre eux considèrent vraiment quitter le pays.

Selon Brian Burlacoff, conseiller financier à la Financière Sun Life, deux raisons motivent les gens à déménager à l'étranger, soit pour y séjourner de façon temporaire, comme en Floride par exemple; ou pour trouver carrément une niche ailleurs.

Si les premiers, qui veulent surtout fuir l'hiver, ont planifié leur projets, les autres réagissent au moment de la retraite en cherchant la meilleure façon de vivre selon les moyens dont ils disposent.

Mais il ne faut pas oublier qu'un déménagement dans un autre pays peut avoir des sérieuses conséquences sur le taux d'imposition et l'accès au soins de santé.

On a beau vivre dans un pays où la vie de tous les jours est moins chère, mais on risque d'y perdre gros si on n'a pas figuré tous les coûts et établi un budget équilibré.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer