• Le Droit > 
  • Économie 
  • > Ventes en ligne: le «Cyber Monday» bat son plein aux États-Unis 

Ventes en ligne: le «Cyber Monday» bat son plein aux États-Unis

Créé il y a six ans aux États-Unis,... (Photo: AP)

Agrandir

Créé il y a six ans aux États-Unis, le Cyber Monday est dorénavant implanté en Europe. Et il est connu de 52% des Canadiens: un établissement comme eBay Canada espère servir aujourd'hui 500 000 clients.

Photo: AP

Partager

Mae Anderson
Associated Press
New York

Au revoir «Black Friday». À plus tard, «Small Business Saturday». C'est au tour du «Cyber Monday» de faire saliver les consommateurs.

Le terme «Cyber Monday» a été inventé en 2005 par une organisation qui avait constaté un bond des ventes en ligne lors du lundi suivant l'Action de grâces américaine (Thanksgiving). Ce lundi est le prochain d'une succession de jours sur lesquels comptent les détaillants pour lancer les emplettes de la période des Fêtes.

On estime que le «Cyber Monday» de cette année sera la journée d'achats en ligne la plus importante pour une troisième année de suite. La firme comScore attend des dépenses de 1,5 milliard $ US de la part des consommateurs américains, en hausse de 20 pour cent depuis l'an dernier, notamment parce que les détaillants offrent des aubaines en ligne sans cesse plus intéressantes.

Le géant Amazon offre ainsi un rabais de 60 pour cent sur un téléviseur Panasonic pendant que Kmart propose des boucles d'oreille en diamant dont le prix a été abaissé de 75 pour cent.

La performance des détaillants au cours du «Cyber Monday» permettra de mesurer l'évolution des habitudes de magasinage des consommateurs américains pour la saison des Fêtes, une période pendant laquelle certaines boutiques génèrent jusqu'à 40 pour cent de leurs revenus annuels.

La disponibilité de plus en plus répandue des connexions Internet à haute vitesse et l'explosion de popularité des tablettes électroniques et téléphones intelligents signifient également que les consommateurs dépendent de moins en moins de leur ordinateur personnel pour acheter en ligne.

«Il y a de cela quelques années, les consommateurs ne disposaient pas de la connexion Internet nécessaire pour acheter en ligne depuis leur domicile, a expliqué Vicki Cantrell, la directrice de Shop.org, la filiale numérique de la National Retail Federation des États-Unis qui a inventé le terme «Cyber Monday'. Alors ils magasinaient en revenant au boulot le lundi après Thanksgiving. Mais maintenant, ils n'ont plus besoin de l'ordinateur de la compagnie pour faire ça.»

Conséquemment, les achats en ligne commencent à se multiplier entre Thanksgiving et le «Cyber Monday». Par exemple, les ventes en ligne le jour de l'Action de grâces, qui étaient traditionnellement modestes, ont bondi de 32 pour cent depuis un an à 633 millions $ US, selon comScore. Les ventes en ligne lors du «Black Friday» se sont améliorées de 26 pour cent à 1,042 milliard $ US, franchissant la barre du milliard de dollars pour la première fois.

ComScore comptabilise des dépenses de 13,7 milliards $ en ligne depuis le début de la saison des Fêtes, en progression de 16 pour cent depuis un an. La firme prédit que les ventes en ligne surpasseront de 10 pour cent le total des ventes au détail cette saison. La National Retail Federation croit de son côté que les ventes totales de novembre et décembre avanceront de 4,1 pour cent cette année à 586,1 milliards $ US.

Mais la popularité d'autres journées ne se dément pas. Le porte-parole de comScore, Andrew Lipsman, souligne ainsi que les achats en ligne lors de la journée du Thanksgiving ont explosé de 128 pour cent depuis cinq ans.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer