Le projet de cimenterie est suspendu

Le méga projet de cimenterie dans l'Est ontarien... (Photo Graham Hughes, archives la presse canadienne)

Agrandir

Le méga projet de cimenterie dans l'Est ontarien mené par une des entreprises liées à l'homme d'affaires Tony Accurso, prévu près de Hawkesbury, est suspendu. La société Colacem Canada, au sein de laquelle M.Accurso agissait à titre de vice-président, a mis en veilleuse son controversé projet d'usine à ciment annoncé dans la municipalité de Champlain, il y a de cela un an.

Photo Graham Hughes, archives la presse canadienne

Partager

Sur le même thème

Le méga projet de cimenterie dans l'Est ontarien mené par une des entreprises liées à l'homme d'affaires Tony Accurso, prévu près de Hawkesbury, est suspendu. La société Colacem Canada, au sein de laquelle M. Accurso agissait à titre de vice-président, a mis en veilleuse son controversé projet d'usine à ciment annoncé dans la municipalité de Champlain, il y a de cela un an.

Colacem Canada, qui avait l'appui dans ce dossier d'un conglomérat de bailleurs de fonds italiens, a expliqué sa décision par la situation économique chancelante de l'Europe.

«À ce moment-ci, nous n'avons aucun développement à annoncer relativement au projet. En raison de la situation (économique) de l'Europe, Colacem Canada a décidé de suspendre toutes ses activités reliées au projet de cimenterie dans Champlain jusqu'à la fin de l'été. Cela veut dire que nous allons revoir la situation à la fin de septembre 2012», écrit Moreno Capolli, directeur d'usine chez Colacem, dans un courriel adressé à l'administration de la municipalité de Champlain daté du 28 mars dernier, dont LeDroit a obtenu copie.

Depuis, c'est le mutisme complet de la part de Colacem Canada. La municipalité de Champlain se questionne.

«Nous n'avons plus eu de nouvelle depuis la réception de ce courriel. C'était un gros projet pour la municipalité. Mais on ne peut pas leur tordre un bras. On nous a simplement expliqué que le projet était mis en veilleuse», a déclaré Jean Theriault, le directeur général du Canton de Champlain.

Une campagne de consultations publiques a déjà été lancée, mais depuis, le projet fait du sur-place.

Plus de détails dans LeDroit du 23 novembre ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Silence radio pour Colacem Canada

    Économie

    Silence radio pour Colacem Canada

    Le controversé projet d'usine de fabrication de ciment dans le canton de Champlain, tout près de Hawkesbury, n'est toujours pas coulé dans le béton.... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer