Les travaux avancent à l'usine de Gatineau

La volonté de relancer les opérations à l'usine... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

La volonté de relancer les opérations à l'usine de Gatineau est de plus en plus claire pour la multinationale. Les installations seront d'ailleurs chauffées tout l'hiver, contrairement aux hivers derniers.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les travaux de réfection et de mise à niveau de l'usine de Produits forestiers Résolu (PFR) de Gatineau avancent à la vitesse grand V en vue d'une relance prochaine des activités le printemps prochain.

Des dizaines de voitures occupaient le stationnement de l'usine en avant-midi, lundi, signe que ça fourmille d'activité à l'intérieur des murs. «Nous avons fait des analyses et des estimations et maintenant les travaux de mise à niveau se poursuivent depuis déjà quelques semaines», confirme le porte-parole de PFR, Pierre Choquette. Une cinquantaine d'anciens employés de l'usine, ainsi que des retraités s'affairent présentement à réparer ce qui a été endommagé par le froid depuis la fermeture des installations en 2010, ajoute le président du comité de relance et député ce Chapleau, Marc Carrière.

«C'est encourageant, lance le député libéral. Il y a des dizaines de gars qui travaillent déjà à l'usine. On voit que la lumière au bout du tunnel gagne en intensité de semaine en semaine. J'ai toujours été optimiste, mais je vais dire mission accomplie que le jour où du papier commencera à sortir de l'usine».

L'octroi par Hydro-Québec d'un contrat de production d'électricité à partir de la biomasse forestière à l'usine de Gatineau oblige PFR à relancer ses activités sur le boulevard Maloney au plus tard le 15 juin prochain. Le mois dernier, le porte-parole de la multinationale indiquait au Droit que la signature de ce contrat représentait «une étape importante et très positive pour la relance éventuelle des activités à l'usine de Gatineau». La signature officielle de ce contrat doit avoir lieu au plus tard le 6 décembre prochain, ajoute M. Carrière.  Ce contrat permet à PFR d'avoir un plan d'affaires plus précis, et surtout de réduire de manière importante ses coûts de production.

La volonté de relancer les opérations à l'usine de Gatineau est de plus en plus claire pour la multinationale. Les installations seront d'ailleurs chauffées tout l'hiver, contrairement aux hivers derniers. «Comme il y a des travaux à l'intérieur, nous nous devons de prendre les mesures nécessaires pour s'assurer qu'ils se poursuivent», précise M. Choquette.

Un autre facteur est de nature à favoriser la relance de l'usine à papier de Gatineau; la reprise des mises en chantier aux États-Unis. La scierie de Maniwaki, dont la production est dirigée vers le voisin du sud ne fonctionne actuellement qu'à raison d'un quart de travail par jour. La scierie a toujours un problème d'inventaire de copeaux de bois. Ses activités doivent être réduites, notamment en raison du manque d'espace pour entreposer ses copeaux. La relance de l'usine de Gatineau viendrait régler ce problème puisque tous les copeaux produits à Maniwaki seraient détournés à Gatineau pour la production de papier.

«On voit une reprise qui semble durable aux États-Unis, note M. Choquette. C'est encourageant pour nous c'est certain. Les mises en chantier avaient atteint un niveau planché depuis trois ans, c'était du jamais vu depuis la deuxième Guerre Mondiale. Là, la reprise semble vouloir se maintenir.»

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer