Vent d'optimisme dans Argenteuil-La Petite-Nation

Stéphane Lauzon.... (Benoit Sabourin, LeDroit)

Agrandir

Stéphane Lauzon.

Benoit Sabourin, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans la circonscription d'Argenteuil-La Petite-Nation, où le libéral Stéphane Lauzon a été élu lundi soir avec une forte majorité de voix, un vent d'optimisme règne, autant à la MRC Papineau que dans la communauté d'affaires.

Invitée à commenter la victoire libérale dans le nouveau comté redessiné, la préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande, a salué l'arrivée de Stéphane Lauzon, mardi. «C'est un gars facile d'approche né ici à Notre-Dame-de-la-Paix et qui a une connaissance exceptionnelle du monde municipal», a-t-elle commenté.

Mme Lalande estime que la région de Papineau gagnera beaucoup à avoir un député dont le parti est au pouvoir.

La Petite-Nation, qui était intégré à l'ancien comté d'Argenteuil-Papineau-Mirabel jusqu'au tout début de la récente campagne électorale, a été représentée par des députés bloquistes de 1993 à 2011, jusqu'à ce que la néo-démocrate Mylène Freeman rafle la circonscription il y a quatre ans.

En fait, la dernière fois que le territoire de Papineau a eu un représentant qui siégeait du côté du pouvoir à Ottawa, c'était Lise Bourgault, du Parti conservateur, sous le règne de l'ancien premier ministre Brian Mulroney.

Mme Lalande espère que l'élection de Stéphane Lauzon et la vague rouge qui a frappé l'Outaouais, tout comme l'ensemble du Canada, permettra de rattraper ce qu'elle considère comme «des années de retard» en matière de financement du fédéral dans la Petite-Nation.

«On a été Bloc pendant des années et ensuite NPD et les élus ont fait leur travail, mais là, avec notre député qui est au pouvoir, on a beaucoup plus de chances d'être écouté, dans n'importe quel domaine, que ce soit en infrastructures ou pour des projets spécifiques», a commenté la préfète.

Mme Lalande s'attend à ce que l'élection de M. Lauzon fasse progresser certains dossiers, dont ceux du petit train à vapeur Masson-Montebello, du parc industriel régional vert de Papineau et du développement du Manoir Papineau.

«T'as plus de chances d'avoir des subventions quand t'es au pouvoir. Ça va être bon pour le développement sous toutes ses formes. Notre comté est en retard parce que ça fait longtemps qu'on a pas eu le pouvoir au niveau fédéral», a indiqué Mme Lalande.

La préfète s'attend par ailleurs à ce que Stéphane Lauzon respecte sa promesse de créer un guichet unique destiné aux représentants municipaux et au milieu des affaires.

Chambre de commerce

Le son de cloche est similaire à la Chambre de commerce Vallée Petite-Nation où on accueille également favorablement l'élection de M. Lauzon.

Le programme des libéraux permettra de donner un nouveau souffle à l'économie locale, croit le président du regroupement, Marc-Olivier Guindon. «On a vécu des années de vaches maigres ici depuis les dernières années. Les coupures au fédéral ont aussi touché notre région. Dans leur plan de match, les libéraux semblent vouloir délirer les cordons de la bourse un peu plus et c'est positif», a mentionné ce dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer