«Il est temps pour un coup de barre majeur» - la FCFA

La présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier.... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

La présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

L'arrivée d'un nouveau gouvernement libéral signale une «approche renouvelée» en matière d'appui à la francophonie et aux langues officielles, selon la présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Sylviane Lanthier.

«Notre priorité numéro un est le bien-être des francophones vivant en milieu minoritaire. Les enjeux à cet égard sont nombreux et criants. À notre avis, il est temps pour un coup de barre majeur du gouvernement », a déclaré Mme Lanthier.

Au lendemain de la victoire libérale, la FCFA a félicité le Parti libéral et Justin Trudeau, s'engageant à travailler avec le nouveau gouvernement, et avec tous les parlementaires, dans un esprit de collaboration et d'ouverture. 

Dans l'immédiat, la Fédération attend la nomination du ministre responsable des langues officielles et souhaite que la personne désignée ait une «réelle autorité» sur l'ensemble de l'appareil fédéral pour ce qui a trait au plein respect des obligations linguistiques du gouvernement.

Elle a rappelé que les libéraux se sont engagés à développer avec les communautés un «plan amélioré pour les langues officielles», et «à s'assurer que tous les services gouvernementaux soient offerts en conformité avec la Loi sur les langues officielles». 

«Une fois que nous aurons un interlocuteur au niveau politique, nous voudrons nous asseoir avec cette personne pour discuter de la mise en oeuvre de ces engagements», indique Mme Lanthier.

Réaction de l'AFO

Du côté de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, son président Denis Vaillancourt a félicité Justin Trudeau et le Parti libéral pour leur victoire.

«J'espère que le nouveau gouvernement sera prêt à collaborer avec les partis de l'Opposition au bénéfice des communautés francophones, avec l'objectif de faire avancer les dossiers pressants pour les francophones de l'Ontario et du Canada, a indiqué M. Vaillancourt.

Plusieurs Franco-ontariens ont été élus hier soir, et je compte sur eux pour porter la cause francophone à l'attention de leurs partis respectifs».

Au cours des prochaines semaines, le président Vaillancourt souhaite lancer un appel au nouveau gouvernement libéral pour qu'il «réitère l'engagement de la Chambre des Communes à la dualité linguistique et à la pleine application de la Loi sur les services en français.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer