Fergus déloge facilement Turmel

Greg Fergus a été élu dans Hull-Aylmer... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Greg Fergus a été élu dans Hull-Aylmer

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Reconnue comme une forteresse libérale depuis sa création il y a un siècle, la circonscription de Hull-Aylmer a repris sa traditionnelle couleur rouge, lundi soir, lorsque la néo-démocrate Nycole Turmel s'est fait ravir par Greg Fergus le siège qu'elle avait aisément acquis lors du scrutin de 2011, quand la vague orange avait déferlé en Outaouais.

L'ex-directeur national du Parti libéral du Canada (PLC) a été déclaré vainqueur sur le coup de 22 h 30, au grand bonheur de la centaine de militants réunis dans un resto-bar des Galeries Aylmer, qui ont scandé «Greg, Greg, Greg» à tue-tête.

L'homme de 46 ans avait obtenu 52% des voix, alors que la députée sortante en avait récolté 31%, avec un peu plus de la moitié des bureaux de scrutin dépouillés.

«What a night! Les chroniqueurs prédisaient que ce serait un marathon, eh bien, je suis un marathonien! Me voici au fil d'arrivée, oui je l'avoue un peu fatigué, mais toujours sur mes deux pieds. Les Canadiens se sont donné une nouvelle orientation collective, nous n'allons pas les décevoir», s'est exclamé d'emblée le nouveau député libéral.

Promesses de Fergus

À l'échelle locale, M. Fergus promet de contribuer à la relance de l'économie et surtout de rétablir les ponts entre le gouvernement et les fonctionnaires fédéraux.

Le transport collectif est également un enjeu de taille pour les prochaines années, dans la circonscription de Hull-Aylmer, dit-il.

Les autres candidats en lice ont dû se contenter de miettes. La bloquiste Maude Chouinard-Boucher a récolté 7% des suffrages, alors que le conservateur Étienne Boulrice en a obtenu 8%.

Quant à Roger Fleury, du Parti vert, il termine la course avec 2% des votes.

Lors du dernier scrutin, alors qu'avait déferlé la vague orange du NPD, Nycole Turmel l'avait emporté haut la main en récoltant 59% des suffrages, loin devant le libéral Marcel Proulx, qui était en poste depuis 12 ans et qui avait dû se contenter d'à peine plus de 20%.

Au moment d'aller sous presse, il a été impossible d'obtenir les commentaires de la députée défaite, une représentante de son bureau indiquant qu'elle n'était pas joignable dans l'immédiat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer