Un besoin de «renouveau»

Les candidats libéraux William Amos (Pontiac), Stéphane Lauzon... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Les candidats libéraux William Amos (Pontiac), Stéphane Lauzon (Argenteuil-La Petite-Nation), Steve MacKinnon (Gatineau) et Greg Fergus (Hull-Aylmer) ont dressé leur bilan de campagne.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mama Afou
Le Droit

Le désir de renouveau au sein du gouvernement fédéral aura été au centre des préoccupations des électeurs de l'Outaouais, selon les quatre candidats libéraux de la région qui dressaient vendredi leur bilan de campagne en vue du scrutin de lundi.

Pour Steve MacKinnon, candidat dans la circonscription de Gatineau, cette volonté de changement est palpable au sein de l'électorat.

«On a calculé qu'on a fait plus de 100 000 portes dans la région de l'Outaouais. Notre constat est le même, les gens ont soif de changement, à la fois pour remplacer des élus NDP inefficaces, et se débarrasser d'un gouvernement qui s'est fait une spécialité de discréditer les fonctionnaires», souligne celui qui tente de déloger la députée néo-démocrate sortante, Françoise Boivin.

L'enthousiasme autour de la personnalité du chef Justin Trudeau et pour la plateforme libérale peut faire pencher la balance dans la région, selon le candidat dans Hull-Aylmer, Greg Fergus. «L'intérêt pour le Parti libéral s'est accru en cours de campagne, croit-il. Nous avons mis sur la table des propositions concrètes, notamment en s'engageant à allouer des fonds historiques pour les infrastructures, comme le transport collectif, l'infrastructure sociale et l'infrastructure verte».

Fonctionnaires

Selon MM. Fergus et MacKinnon, l'enjeu principal dans leurs circonscriptions respectives sera le sort des fonctionnaires qui a été mis à mal par le gouvernement de M. Harper au cours des dix dernières années.

Pour William Amos, candidat dans le Pontiac, la lutte contre le chômage dans cette circonscription principalement rurale va être au centre de son action s'il est élu. «La décision libérale de consentir à de légers déficits au cours des trois prochaines années nous permettra de stimuler l'économie et de créer des emplois. J'entends tenir trois sommets économiques en collaboration étroite avec les forces vives du comté pour sortir le Pontiac de son marasme économique», promet M. Amos.

Quant à Stéphane Lauzon, élu municipal et candidat dans la nouvelle circonscription d'Argenteuil-La Petite Nation, l'enjeu sera de «ramener des emplois, de redonner aux familles de la classe moyenne, d'aider les aînés et être plus invitant pour les industries», a-t-il affirmé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer