Le transport en commun

La gestion du projet Rapibus sera analysée par... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La gestion du projet Rapibus sera analysée par la firme Strategia Conseil.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À Gatineau, les enjeux en matière de transport en commun sont nombreux. À l'est de la ville, le Rapibus doit toujours être complété, tandis qu'à l'ouest, la population ne cesse de croître, rendant essentiel un système pour accélérer les déplacements vers le centre-ville et Ottawa.

Le Bloc québécois s'engage à défendre ces projets, affirme le candidat dans Argenteuil - La Petite-Nation, Jonathan Beauchamp. Ce dernier mentionne le prolongement du Rapibus jusqu'au boulevard Lorrain, la construction d'une voie rapide ou toute autre forme de transport en commun à l'ouest de la municipalité. Il soutient aussi que son parti souhaite la mise en place d'un fonds d'investissement pour les projets d'infrastructures environnementales.

La candidate sortante dans Hull-Aylmer, Nycole Turmel, soutient que les néo-démocrates appuieraient également un projet de transport en commun à l'ouest de la ville, pourvu que les élus municipaux établissent un consensus sur le corridor à adopter. Elle soutient que son parti souhaite devenir un partenaire pour les municipalités pour investir dans leurs infrastructures.

Même son de cloche chez Will Amos du Parti libéral. Il soutient ne pas vouloir imposer un projet à la Ville de Gatineau et rappelle que son parti promet d'investir massivement dans les infrastructures dans les trois premières années d'un mandat libéral. Le transport en commun à Gatineau bénéficierait de ces investissements, selon lui.

Le conservateur Benjamin Woodman est favorable au développement d'infrastructures en transport en commun. Il préfère toutefois attendre qu'un projet soit sur la table avant de se prononcer et d'offrir son appui définitif.

Finalement, le candidat du Parti vert dans Pontiac, Colin Griffiths, se dit favorable au développement du transport en commun à l'ouest de Gatineau. Il estime toutefois que les villes de Gatineau et Ottawa auraient dû unir leurs forces et développer un meilleur système de transport en commun en travaillant ensemble.

«Pour moi, c'est décevant que la Ville d'Ottawa planifie son transport en commun avec la limite de la rivière des Outaouais. Ça veut dire que les routes de transport en commun ne sont pas intégrées. Nous croyons qu'il faut une agence de transport pour l'ensemble de la région, Ottawa et Gatineau, pour améliorer le transport en commun et nos routes. Nous pensons que nous avons besoin d'un autre pont, par exemple.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer