Chrétien de retour à Ottawa

L'ex-premier ministre Jean Chrétien a donné un coup...

Agrandir

L'ex-premier ministre Jean Chrétien a donné un coup de main à la candidate libérale d'Ottawa-Centre Catherine McKenna.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux semaines après un passage au bureau de campagne de Mauril Bélanger dans Ottawa-Vanier, l'ex-premier ministre libéral Jean Chrétien est venu offrir son appui à la candidate libérale d'Ottawa-Centre, Catherine McKenna.

M. Chrétien a pris la parole à l'extérieur du bureau de Mme McKenna, devant une petite foule de quelques dizaines de militants. Il s'en est tenu aux mêmes thématiques que lors de son passage dans Ottawa-Vanier, c'est-à-dire une critique des conservateurs pour leur stratégie en relations internationales, et des néo-démocrates pour leur position sur la loi sur la clarté référendaire.

«Je ne suis plus censé être dans l'arène politique, je ne sais pas pourquoi je suis ici. Je pense que j'aime ça», a-t-il indiqué au début de son allocution.

Peu importe, Catherine McKenna était particulièrement heureuse de sa présence, elle qui a un adversaire coriace (le néo-démocrate Paul Dewar) à surpasser pour devenir députée d'Ottawa-Centre.

«J'ai eu la chance d'aller prendre un café avec lui et il est vraiment inspirant, affirme Mme McKenna. Ça fait une grande différence d'avoir l'appui de quelqu'un comme M. Chrétien, qui me dit que je peux gagner. Il faut travailler fort.»

Si Jean Chrétien préfère parler de référendum sur l'indépendance du Québec et de relations internationales, selon la candidate libérale, la priorité pour les électeurs demeure l'économie et le soutien aux personnes vulnérables.

«Il y a beaucoup de personnes qui ont peur de perdre leur emploi, ou des jeunes qui n'ont pas d'emplois. Des aînés qui n'ont pas assez d'argent à la fin du mois.»

Dewar ridiculise la visite

Le député sortant d'Ottawa-Centre, Paul Dewar, n'a pas manqué de se moquer de la visite de Jean Chrétien en envoyant un communiqué de presse qui débordait de sarcasme.

«Contre toute attente, l'ancien chef du NPD, Ed Broadbent, a annoncé aujourd'hui qu'il appuyait le candidat du NPD dans Ottawa-Centre, Paul Dewar.»

Dans le communiqué, M. Dewar est également cité en affirmant qu'il s'agit «d'une grosse nouvelle» et que «recevoir l'appui d'un des plus grands partisans de notre parti... qui l'eût cru?» comme si le sarcasme n'était pas assez évident.

Sur sa page Facebook, le candidat néo-démocrate a également confirmé que l'objectif était d'avoir «un peu de plaisir» aux dépens de M. Chrétien et Mme McKenna.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer