Brown dénonce la première ministre

Patrick Brown... (Photo Frank Gunn, PC)

Agrandir

Patrick Brown

Photo Frank Gunn, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le chef du Parti progressiste-conservateur (PC) de l'Ontario, Patrick Brown, condamne la décision de la première ministre libérale de la province, Kathleen Wynne, de s'immiscer dans la campagne électorale fédérale en apportant un appui sans ambages au Parti libéral du Canada (PLC).

«Être premier ministre est un emploi à temps plein et non un emploi à temps partiel», a déclaré le principal intéressé, en visite à Ottawa depuis quelques jours.

«Là où j'ai été déçu, c'est lorsque la première ministre ignore ses responsabilités majeures - qui devraient être considérées comme primordiales - pour plutôt participer à une campagne partisane», a-t-il enchaîné.

Contrairement au premier ministre québécois Philippe Couillard, Mme Wynne a décidé de s'impliquer directement dans la campagne électorale du chef du PLC. «Nous avons besoin d'un changement de gouvernement et une nouvelle direction à Ottawa», avait-elle d'ailleurs plaidé le 17 août lors d'un événement politique tenu à Toronto pour Justin Trudeau.

Mme Wynne répète souvent qu'elle agit pour les biens des Ontariens, afin d'obtenir sa juste part d'investissements fédéraux, pour ainsi renouveler ou améliorer les infrastructures de la province. Son obstination à militer pour les libéraux irrite toutefois M. Brown.

Différent pour Brown

«Le rôle du premier ministre est de travailler avec quiconque qui est élu à Ottawa. [...] Je crois que c'est plus facile de passer son temps à faire campagne sur la scène fédérale que de s'occuper avec les vraies inquiétudes que nous avons soulevées à l'Assemblée législative comme la vente de feu d'Hydro One et la hausse de 42% prévue à la facture d'énergie.»

L'ex-député fédéral ne cache pas qu'il pourrait lui aussi «donner un coup de pouce ici et là» à ses anciens compagnons d'armes de la colline parlementaire «si le temps le permet.» D'ailleurs, il a rendu visite au candidat conservateur dans Ottawa-Sud, Dev Balkissoon, lors de sa visite dans la capitale nationale.

«Mais c'est complètement différent que la situation de la première ministre parce que je ne suis pas à la tête du gouvernement, mais dans l'opposition», rappelle M. Brown.

jfdugas@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer