Appui politique au projet des Mosaïcultures

Le députée néo-démocrate Nycole Turmel.... (Photo d'archives, Le Soleil)

Agrandir

Le députée néo-démocrate Nycole Turmel.

Photo d'archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les candidats néo-démocrates de l'Outaouais ont promis au maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin qu'ils appuieraient dans les jours suivant les élections le projet des Mosaïcultures.

«C'est un très beau projet. On s'est engagé auprès du maire, aussitôt après les élections, on présenterait le projet et on va appuyer le projet», affirme la députée sortante de Hull-Aylmer, Nycole Turmel, en marge d'une rencontre qui s'est tenue jeudi après-midi entre les quatre candidats du NPD et le maire Pedneaud-Jobin.

Ce dernier a qualifié l'engagement de «précieux, parce que les délais (sont) courts», s'est-il réjoui. «Très tôt après les élections on va avoir besoin d'un appui du gouvernement dans ce dossier.»

Les candidats du NPD n'ont pas voulu s'avancer sur le montant que leur parti serait prêt à débloquer.

«La priorité de la Ville devient notre priorité. On va prendre une décision rapidement sur la question monétaire», a commenté la députée de Gatineau, Françoise Boivin.

La part du financement fédéral qui sera demandée n'a de toute façon pas encore été déterminée, indique le maire.

«Le lendemain de l'élection, nous, notre dossier est à Ottawa, et on a besoin d'une réponse rapide. Les chiffres, c'est à ce moment-là qu'on va les avoir», a-t-il précisé.

L'organisation des Mosaïcultures a déjà indiqué qu'une décision du fédéral devait être prise «au plus tard à la fin octobre, ou au début du mois de novembre».

Un projet déjà «très clair»

Le dossier déposé pour les Mosaïcultures au ministère du Patrimoine canadien a l'avantage d'être «très clair», ce qui devrait faciliter les choses après la réélection d'un gouvernement conservateur pour la demande de financement de 14,65 millions $, estime le candidat conservateur dans Hull-Aylmer, Étienne Boulrice.

Jusqu'à tout récemment membre du personnel de la ministre du Patrimoine canadien, Shelly Glover, M. Boulrice a indiqué être très au courant d'un dossier qu'il juge «très intéressant».

Plusieurs autres projets ont aussi été déposés par des organismes de Gatineau, et l'analyse est faite par le secrétariat mis sur pied pour les célébrations du 150e au ministère. La décision finale viendra du cabinet, a-t-il rappelé.

«Il ne faut pas s'attendre à une annonce pendant la campagne électorale et ce sera à moi de la défendre lorsque je serai élu», a-t-il poursuivi.

D'autres organismes de Gatineau ont aussi déposé des projets dans le cadre des festivités et sont à l'étude également, a tenu à préciser M. Boulrice.

Dans son dernier budget, le gouvernement conservateur s'était engagé à verser 210 millions $ sur quatre ans pour appuyer des célébrations du 150e anniversaire en 2017 partout au pays.

- Avec Paul Gaboury

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer