Fonction publique: les libéraux répliquent à Harper

Le candidat libéral dans Gatineau, Steve MacKinnon.... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Le candidat libéral dans Gatineau, Steve MacKinnon.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Les candidats libéraux de la région de la capitale nationale ont répliqué lundi aux déclarations faites par le premier ministre Stephen Harper au sujet des fonctionnaires fédéraux.

De passage à Stittsville dimanche, le chef conservateur a défendu les mesures prises par son gouvernement pour rendre la fonction publique fédérale plus efficace et a aussi indiqué que le nouveau régime de congés de maladie aidera davantage les fonctionnaires qui sont malades.

«Les fonctionnaires fédéraux ne sont pas dupes. Ils ont vécu plus de neuf années d'un régime conservateur qui les a empêchés de parler publiquement, de la science en particulier. Leurs conditions de travail sont les pires jamais enregistrées. Ils doivent être très frustrés par les déclarations de M. Harper», a indiqué le candidat libéral dans Gatineau, Steve MacKinnon.

Lors d'un point de presse tenu devant la bibliothèque d'Ottawa rue Metcalfe, lundi matin, la candidate libérale dans Ottawa-Centre, Catherine McKenna, en a rajouté en affirmant au Droit que, ce qu'elle entend des fonctionnaires est bien différent des propos tenus dimanche par M. Harper.

«Chaque jour, les fonctionnaires fédéraux nous disent qu'ils veulent un changement de gouvernement parce que M. Harper ne les écoute pas, et ne veut pas les laisser faire leur travail. Et contrairement au slogan des conservateurs qui affirme vouloir en donner plus aux Canadiens, ce gouvernement ne veut rien leur donner. Cela en dit beaucoup à mon avis», a mentionné la candidate McKenna.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer