Barrette doit tenir sa promesse

Pour espérer redresser la barre, il faut que... (Patrick Sanfaçon, Archives La Presse)

Agrandir

Pour espérer redresser la barre, il faut que le ministre Barrette commence par tenir sa promesse de dédommager l'Outaouais pour ses efforts de rapatriement.

Patrick Sanfaçon, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Vous les sentez, vous, les gains de la réforme de la santé du ministre Gaétan Barrette en Outaouais ?

Le grand patron du CISSSO, Jean Hébert, affirme pourtant que des progrès ont été faits depuis le début de la grande réorganisation en santé. M. Hébert a le mérite de vouloir améliorer les choses. Mais je ne suis pas sûr que les patients de l'Outaouais partagent sa lecture optimiste de la situation.

Aux dernières nouvelles, la situation dans les urgences de Gatineau était critique, la pénurie de médecins plus vive qu'ailleurs au Québec, sans compter que le personnel médical est épuisé comme en témoignent les millions versés en assurance-salaire depuis deux ans.

Et je ne parle même pas des fuites d'eau à Pierre-Janet et à l'hôpital de Hull qui viennent nous rappeler que nos établissements de santé accusent le poids des ans.

Le seul front où l'Outaouais fait clairement des gains, c'est dans le rapatriement des soins de santé qui se donnaient en Ontario. Le CISSSO peut démontrer noir sur blanc que des centaines de Québécois choisissent maintenant d'accoucher ou de se faire hospitaliser au Québec plutôt qu'en Ontario, grâce notamment à la maison des naissances de Gatineau et à la nouvelle urgence pédiatrique.

Du coup, la RAMQ économise des millions de dollars sur les remboursements qu'elle doit verser chaque année pour des soins prodigués à des Québécois en Ontario.

Ce ne serait que justice que ces millions, économisés grâce aux efforts de rapatriement, soient réinvestis dans le système de santé de l'Outaouais. C'est d'ailleurs ce que le ministre Barrette s'était engagé à faire. Sauf que le ministre n'a pas tenu parole jusqu'à maintenant !

C'est injuste dans la mesure où la région a besoin de l'argent du rapatriement pour se développer, pour devenir moins dépendante de l'Ontario et pour assurer des soins de santé viables à sa population en pleine croissance démographique.

Ce n'est pas pour rien que tant de Québécois décident d'aller se faire soigner en Ontario.

Quand tu goûtes aux soins de santé de la province voisine, tu n'as pas toujours le goût de revenir à Gatineau. À Ottawa, les employés sont d'un professionnalisme impeccable, et les médecins rappellent même directement leurs patients pour des suivis.

Pour espérer redresser la barre, il faut que le ministre Barrette commence par tenir sa promesse de dédommager l'Outaouais pour ses efforts de rapatriement.

Plus de quais pour attirer les touristes nautiques sur la rue Jacques-Cartier à Gatineau ? L'idée lancée par le conseiller Jean-François LeBlanc a du bon.

L'ennui, c'est qu'elle n'est que ça pour l'instant : une idée, pas aussi simple qu'il veut bien le laisser croire et lancée, comme par hasard, à quelques mois d'une élection municipale.

Ce n'est pas évident du tout que c'est à la Ville de Gatineau d'investir des centaines de milliers de dollars dans l'aménagement de quais, un domaine qui n'entre pas exactement dans son champ de compétence. Peut-être que le privé serait plus à même de mener à terme un projet semblable.

Et je ne vous parle pas des embûches liées à l'environnement. Pour aménager de nouveaux quais, il faudrait sans doute obtenir l'aval du fédéral et faire des études d'impact - ce qui prend du temps. Et puis, comment réagiraient les riverains à un tel projet, eux qui ont vu leurs quais longeant la rue Jacques-Cartier démantelés de force par la Ville de Gatineau, il y a quelques années à peine ?

Pourtant, le conseiller LeBlanc affirme qu'il suffirait de « quelques appels » pour mener son projet à bon port. 

J'ai bien hâte de voir son leadership à l'oeuvre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer