Pour une entente durable entre Ottawa et Gatineau

Les maires Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin étaient... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Les maires Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin étaient à la même table lors du dîner du RGA, jeudi.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / C'était évident au dîner du Regroupement des gens d'affaires (RGA), jeudi midi. Le courant passe entre Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin.

Me semble que ça fait longtemps qu'on n'a pas vu les maires d'Ottawa et de Gatineau s'entendre aussi bien. Devant les gens d'affaires, les deux politiciens badinaient ensemble, en français en plus, ce qui ne doit pas nuire à l'image de M. Watson auprès de la communauté franco-ontarienne !

Sans doute que les deux maires, qui représentent des villes fort différentes, ont leur part de désaccords. Mais on sent chez eux une volonté de travailler ensemble comme ils l'ont fait en réclamant et en obtenant chacun un siège au conseil d'administration de la Commission de la capitale nationale.

Et c'est de bon augure pour la région qui a besoin de politiciens qui s'associent au lieu de faire chacun leurs petites affaires dans leur coin. Le problème, et il n'y a rien de nouveau là-dedans, c'est que les bonnes relations entre les deux villes dépendent encore beaucoup trop des maires en place.

Il suffit d'un changement de garde, d'un côté ou de l'autre de la rivière, pour que les discussions retombent au point mort. Pas besoin de remonter bien loin pour s'en convaincre. Qu'on se rappelle les relations plutôt distantes entre les anciens maires Larry O'Brien, un unilingue anglophone, et Marc Bureau, qui maîtrisaient mal la langue anglaise.

Trop d'enjeux majeurs dépassent les frontières des deux villes - le transport en commun, les ponts, le développement économique - pour que les relations diplomatiques entre Ottawa et Gatineau dépendent des politiciens en place. Ça n'a pas d'allure.

On a bien évoqué la création d'un « district fédéral » par le passé, mais ça n'a jamais abouti à rien de concret. Trop compliqué ! Et c'est encore plus compliqué quand, en plus des deux villes, on se retrouve devant un dossier qui implique aussi les deux provinces et le fédéral. On l'a constaté lors de l'étude sur l'emplacement du futur pont interprovincial qui a abouti dans une impasse, après un autre débat aussi stérile que déchirant.

Devant les gens d'affaires du RGA, le maire Maxime Pedneaud Jobin a clairement indiqué qu'il n'avait pas de temps à investir dans la création d'une structure commune dans la région d'Ottawa-Gatineau. 

Il propose plutôt de partir de la « vraie vie » et de conclure des ententes à la pièce entre Ottawa et Gatineau sur les enjeux transfrontaliers comme le transport en commun ou le développement économique.

L'idée a du sens. De telles ententes forceraient des organisations qui n'ont aucune obligation à travailler de concert - comme OC Transpo et la Société de transport de l'Outaouais, par exemple - à s'asseoir et à concevoir ensemble l'avenir du transport en commun dans la région.

Ce serait déjà beaucoup mieux que la dynamique actuelle. D'un côté, tu as OC Transpo qui planifie son train léger, souvent sans consulter la STO. Et tu as Gatineau qui planifie son Rapibus dans l'ouest sans trop savoir comment le faire traverser à Ottawa. C'est d'une aberration sans nom. Au lieu de concevoir deux systèmes de transport chacun de son côté et d'essayer de les connecter tant bien que mal après coup, la simple logique voudrait qu'on planifie les liens entre eux dès le départ.

Mais bon, il y a de l'espoir.

Les maires Watson et Pedneaud-Jobin ont déjà participé à deux rencontres pour discuter des enjeux de transport en commun qui impliquaient aussi les présidents d'OC Transpo et de la STO, de même que des hauts fonctionnaires des deux transporteurs publics. Alors que le climat politique est favorable, espérons que ces rencontres déboucheront sur une entente durable, capable de survivre aux prochaines élections municipales.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer