Le contribuable en aura-t-il pour son argent?

Est-ce que les contribuables en auront pour leur... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Est-ce que les contribuables en auront pour leur argent avec ce nouveau complexe de 4 glaces qui coûtera plus de 100 millions ?

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Si tout se passe comme prévu, les Olympiques de Gatineau patineront d'ici trois ans dans un nouvel amphithéâtre financé en majeure partie par des fonds publics sur le boulevard de la Cité. La question qui tue : est-ce que les contribuables en auront pour leur argent avec ce nouveau complexe de 4 glaces qui coûtera plus de 100 millions ?

Les critiques du projet aiment répéter qu'on n'en sera jamais tout à fait sûr, étant donné que l'administration du maire Maxime Pedneaud-Jobin a décidé de procéder sans aller en appel d'offres. Et c'est vrai que, sans être illégale, cette façon de négocier de gré à gré avec un seul partenaire rend les comparaisons plus difficiles que s'il y avait eu plusieurs soumissionnaires en lice.

Difficile, mais pas impossible.

Car c'est faux de prétendre qu'il n'y a pas de comparables, comme l'affirmait lundi la conseillère Sylvie Goneau. Au contraire, le projet ficelé au cours des derniers mois avec Vision Multisports Outaouais est le dernier d'une longue série de projets, plus ou moins aboutis, qui ont atterri sur la table du conseil municipal depuis le début de la saga Guertin.

Qu'on se souvienne du partenariat public-privé de 28 millions rejeté par la ministre Nathalie Normandeau en 2009. Ou encore de l'ambitieux projet de 80 millions que le maire Marc Bureau voulait faire atterrir sur la rue Montcalm... jusqu'à ce qu'on réalise qu'il en coûterait plusieurs millions de plus pour exproprier la moitié d'un quadrilatère au centre-ville !

En comparaison des autres projets, celui de Vision Multisports Outaouais est sans conteste le plus achevé, le plus intéressant aussi au plan financier. 

D'abord, parce que VMSO investit de sa poche 16 millions. On peut bien dire que c'est peu sur l'ensemble de l'oeuvre, c'est quand même la contribution du privé la plus substantielle que la Ville a réussi à arracher au cours de toutes ces années. L'autre chose, c'est que VMSO prend le risque d'assumer tous les dépassements de coûts liés à la construction. Ça aussi, c'est intéressant pour le contribuable, même si on a vu dans le dossier du Centre sportif que ce n'est pas une garantie absolue contre le paiement d'extras de plusieurs millions.

Autre aspect intéressant, Vision Multisports Outaouais devra débourser en moyenne 350 000 $ par année pour s'assurer que le complexe de 4 glaces soit remis en bon état à la Ville à la fin du bail emphytéotique. En outre, Gatineau prévoit économiser 33 millions sur 25 ans en confiant la gestion des 4 nouveaux arénas au privé plutôt qu'en l'assumant elle-même.

Et puis le secteur de la Cité va se développer grâce à l'arrivée du nouveau complexe. C'est à se demander si le vrai centre-ville est en train de se déplacer dans le secteur de Gatineau... C'est vrai que le secteur de Hull perdra son aréna emblématique. Mais on peut espérer qu'il surgira un projet intéressant après la démolition du vieux Bob. Qui sait si on ne pourrait pas bâtir la Grande Bibliothèque, et pas juste des condos, sur ces terrains de premier ordre.

Comme dans tout partenariat public-privé, le partage de risques va aussi dans l'autre sens. Ainsi, Gatineau construira un stationnement étagé de 16 millions pour desservir le nouveau complexe. C'est aussi la Ville qui l'exploitera, probablement à perte comme c'est souvent le cas pour ce genre d'équipement municipal.

Il y a donc du donnant-donnant dans cette entente. Est-ce que le contribuable y trouve son compte ? Difficile à dire tellement dans ce genre de partenariat public-privé, le diable est dans les détails. Et lundi, on a divulgué tous les détails d'un seul coup, après des mois de négociations à huis clos entre la Ville de Gatineau et VMSO. En une seule journée, disons que ça fait beaucoup d'informations à digérer.

Une seule chose me semble claire : c'est le meilleur projet jusqu'à maintenant. Pour le reste, la population devra faire confiance à ses élus municipaux qui voteront sur l'entente dès mercredi. Je sais bien que le dossier traîne depuis trop longtemps. Mais ça laisse quand même très peu de temps aux citoyens intéressés pour éplucher l'entente et se faire une tête sur le sujet.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer