Le mur de la sottise

On compte plus de 40 000 déplacements quotidiens entre... (Archives, LeDroit)

Agrandir

On compte plus de 40 000 déplacements quotidiens entre Ottawa et Gatineau.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / C'est comme si Gatineau n'existait pas pour les gens d'Ottawa. Dès qu'ils traversent le pont, ils arrivent en terre étrangère.

Ils viennent pour le parc de la Gatineau, le golf, le ski ou la bière pas chère au Costco. Et c'est tout juste s'ils n'ont pas peur de se perdre en chemin.

Alors il ne faut  pas s'étonner que pour le maire d'Ottawa, Jim Watson, une connection par train entre Ottawa et Gatineau arrive loin, loin, loin dans ses priorités.

Dans son entrevue de fin d'année au journal Metro parue en décembre, M. Watson a déclaré que oui, le train léger pourrait un jour traverser à Gatineau.

Mais autant dire que ce sera dans une autre vie.

Ce sera une fois que la phase II du train léger sera complétée (quelque part en 2023), ce sera même après la phase III vers Kanata - qui sera terminé on ignore quand, mais sûrement pas avant une décennie ou deux.

Je lisais l'article et je me disais: c'est pas vrai, ils vont relier le train léger à Kanata avant Gatineau?

C'est d'une aberration totale, une autre sottise issue de notre situation frontalière.

Si Gatineau était une banlieue d'Ottawa au lieu d'être une autre ville, dans une autre province, elle aurait un lien avec le train léger bien avant Kanata. Je pense même qu'on aurait déjà un sixième pont entre les deux rives!

Je viens de re-consulter l'enquête Origine-destination de 2011. Aux heures de pointe, on répertorie plus de 40 000 déplacements quotidiens entre le centre-ville d'Ottawa et Gatineau. On le sait, ce sont pour la plupart des gens de Gatineau qui travaillent à Ottawa.

Je le répète: plus de 40 000 déplacements quotidiens entre Ottawa et Gatineau. Et la priorité de M. Watson, c'est de connecter le train... avec Kanata plutôt qu'avec Gatineau?

Un non-sens.

Le maire Watson et le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, ne cessent de répéter à quel point ils s'entendent bien, à quel point ils collaborent.

Je dis qu'en matière de transport interprovincial, ça reste à démontrer.

Les libéraux aussi nous disent ça, qu'une belle collaboration les animent. Des deux bords de la rivière, la région est peinturée presque mur à mur de rouge, tant au fédéral qu'au provincial.

Les astres devraient être réunis pour qu'Ottawa-Gatineau pense comme une seule et même grande région - du moins dans le domaine des transports.

Mais non.

L'élite politique régionale a beau être au diapason, ce n'est pas encore assez pour faire tomber le mur entre les deux provinces. Même pas besoin de faire comme Donald Trump en construisant un vrai mur de ciment. Notre mur virtuel entre l'Ontario et le Québec résiste à tout, même à la sottise.

***

La France vient d'instaurer le droit à la déconnexion numérique dans sa loi sur le travail.

Un patron de grande entreprise n'aura plus le droit de harceler un salarié en dehors de son quart de travail par des appels, des textos ou des courriels. De prime abord, on applaudit. On se dit: quelle mesure progressiste! Et vite, vite, on ajoute: à quand une loi pareille chez nous?

Pas si vite. Pas certain, moi, qu'on a besoin d'une loi. Parce que le problème, ce ne sont pas les outils de communications. C'est plutôt cette culture répandue dans certaines organisations qui valorise la performance au travail au détriment de tout le reste, y compris de la santé mentale des employés.

Je pense à cet employeur qui s'attend à ce que ses employés soient branchés en tout temps et qui félicite celui qui répond à un courriel à minuit, un soir de semaine. Je pense aussi à cet employé qui ne vit que pour son travail, incapable de débrancher son BlackBerry durant ses vacances dans le Sud.

Une société heureuse et forte mise sur l'équilibre, pas uniquement sur la performance au travail. Plutôt que d'une loi, on a besoin d'une prise de conscience.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer