Un caucus libéral divisé sur Guertin

Les cinq députés libéraux de l'Outaouais ont dressé... (Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Les cinq députés libéraux de l'Outaouais ont dressé leur bilan de la dernière année.

Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Aréna Robert-Guertin
Aréna Robert-Guertin

Tout sur le dossier de la rénovation de l'aréna Robert-Guertin. »

Il a suffi d'une petite question sur le dossier Guertin pour faire éclater la belle image d'unité que les cinq députés libéraux de l'Outaouais affichaient jusqu'alors en conférence de presse.

La ministre régionale Stéphanie Vallée avait convoqué la presse locale, mardi après-midi, pour dresser le bilan libéral de la dernière année en Outaouais. Un bilan que la ministre a livré avec les quatre autres députés de la région, à la Maison du Tourisme de Gatineau. 

Tout avait pourtant bien commencé, chacun des députés y allant de la liste de ses bons coups réalisés au cours de la dernière année. Et il y en a eu plusieurs, de l'annonce de la faculté de médecine à la construction d'une première superclinique à Gatineau, sans oublier l'argent pour bâtir de nouvelles écoles.

Après deux années d'austérité - certains diront à moins de deux ans des prochaines élections -  le gouvernement Couillard a recommencé à réinvestir en santé et en éducation. Toute la question est maintenant de savoir à quoi ça rimait de couper partout si c'était pour remettre de toute façon l'argent dans le réseau. Mais bon, on explorera cette question existentielle une autre fois, la conférence de presse ayant pris une tournure inattendue.

C'est durant la période de questions réservée à la presse, à la toute première question posée par mon collègue Mathieu Bélanger, qu'on a pu mesurer les vives tensions qui existent au sein du caucus libéral qui se targuait, deux minutes auparavant, de travailler dans un bel esprit de collaboration. La question portait, comme je vous le disais, sur le controversé dossier de l'aréna Guertin. 

De toute évidence, il divise profondément les députés libéraux de la région. Leur désaccord ne porte pas sur la nécessité de doter les Olympiques de Gatineau d'un nouvel aréna neuf. Là-dessus, tous les députés sont d'accord, la preuve étant qu'ils maintiennent, depuis quatre ans et demi, la subvention de 26,5 millions $ prévue pour le futur amphithéâtre de hockey junior majeur. Si les libéraux n'y croyaient pas, ça ferait longtemps que l'argent serait parti ailleurs!

Non, le caucus libéral est divisé sur la question du fameux projet de loi privé que la Ville de Gatineau demande au gouvernement du Québec d'adopter, afin d'entériner son entente négociée de gré à gré avec Vision Multisport Outaouais.

Alors que les députés Marc Carrière et Maryse Gaudreault sont prêts à aller «au batte» avec la Ville de Gatineau pour le faire approuver par l'Assemblée nationale à Québec, la ministre Vallée semble plus réticente à faire sienne la démarche choisie par l'administration du maire Maxime Pedneaud-Jobin.

Et quand je dis que cette question crée des tensions au sein du caucus, je n'exagère pas une miette. Pour vous en convaincre, jetez un coup d'oeil sur ledroit.ca à la vidéo tournée par mon collègue Patrick Woodbury durant la conférence de presse.

Pendant que la ministre Vallée soutient qu'il n'y a pas de dissensions au sein du caucus, la caméra a capté ses collègues Marc Carrière et Maryse Gaudreault en train de se lancer des regards qui en disaient long. Tellement long que la ministre Vallée avait l'air de nier l'évidence!

Alors oui, les tensions sont vives au sein du caucus libéral. Et on peut se demander si ces tensions joueront un rôle déterminant au moment où le projet de loi privé sur Guertin atterrira à l'Assemblée nationale pour le vote final.

Parlant de tensions, mon collègue a osé demandé à la ministre Vallée si sa relation avec l'animateur vedette du 104,7, Roch Cholette, n'était pas, elle aussi, source de tension au sein du caucus libéral.

La question était pertinente dans la mesure où M. Cholette a farouchement manifesté son désaccord face au projet de loi privé, la semaine dernière, et ne s'est pas gêné pour critiquer Maryse Gaudreault sur la question. 

Réponse de la ministre à la question de mon collègue: elle a ses opinions, son conjoint a les siennes, et non, tout cela ne crée pas de problèmes au sein du caucus libéral. Puis la ministre Vallée a exhorté mon collègue à ne pas mêler sa vie privée à tout cela.

Alors voilà, c'est dit. Y'en a pas de problème.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer