Chambre 608

L'hôpital de Hull, le plus vieil hôpital de... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

L'hôpital de Hull, le plus vieil hôpital de la région.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Et voilà, mon vieux. Tu vas à l'hôpital pour te faire soigner. Sauf qu'à la vue de ta chambre, tu commences à avoir mal au coeur tellement ça fait dur.

Wayne Istead a mis sur Facebook une photo de la chambre où sa mère a séjourné à l'hôpital de Hull, le week-end dernier, après avoir été terrassée par une bactérie.

De la peinture qui décolle, des taches suspectes au plafond, un lavabo peu ragoûtant... On dirait le décor d'un motel cheap de province. Mais non, bienvenue dans la désormais célèbre chambre 608 du chic hôpital de Hull.

La photo de la chambre délabrée s'est répandue à la vitesse d'une épidémie de grippe sur les médias sociaux, mardi, suscitant des dizaines de commentaires indignés. « Les crisses de coupures, c'est ça que ça donne », a laissé tomber un internaute. « On se croirait dans un pays sous-développé », a dit un autre. « La meilleure solution, c'est d'aller se faire soigner en Ontario », a suggéré celui-là. 

Voyez le genre ? Rien pour redorer la réputation déjà passablement écorchée de l'hôpital de Hull, le plus vieil hôpital de la région.

Le plus aberrant, c'est que la direction de l'hôpital - ou du moins ce qu'il en reste depuis les coupures du ministre Gaétan Barrette - soutient avoir appris l'état « inacceptable » de la chambre 608 seulement quand les photos ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux.

 Et là, j'ai beau essayer de comprendre, je n'y arrive pas.

Comment se fait-il que la direction de l'hôpital n'était pas au courant de la décrépitude avancée de cette chambre où des patients, des infirmières, des préposés, des médecins et des équipes sanitaires circulent tous les jours ? Personne n'aurait songé à faire un signalement ?

Et même à supposer que le personnel soignant soit trop occupé à soigner, que font les cadres ? C'est leur travail de faire la tournée de l'hôpital, de s'enquérir régulièrement de l'état des lieux. À moins qu'à force de voir la décrépitude, ils ne la voient plus. Il aura fallu qu'un patient crie plus fort que les autres, qu'il ose se plaindre et alerter l'opinion publique pour que la grosse machine administrative se décide à bouger.

Voilà qu'on promet de faire un inventaire de toutes les chambres. Qu'on annonce la mise en place d'une ligne permettant aux patients de signaler les « anomalies » au niveau des chambres, de la salubrité ou de la qualité de la nourriture. Tout cela est très bien. Mais il n'y a pas plus d'argent dans le système aujourd'hui qu'hier. Pas plus de chambres non plus pour accueillir de plus en plus de patients, des patients de plus en plus malades. 

Merci aux « crisses de coupures », comme l'a dit cet internaute.

Déjà que le CISSSO en a plein les bras. Il vient d'investir 3 millions pour moderniser les vieilles génératrices de l'hôpital de Hull. On a aussi investi dans la climatisation déficiente, un vieux problème qui perdure. Et maintenant, la peinture des chambres qui s'écaille...

Dans son jargon administratif, l'adjoint au PDG du CISSSO, Benoît Gauthier, nous a fait comprendre que la priorité, c'est de donner des soins. Et il a raison. Repeinturer les murs, boucher des trous, ça implique de sacrifier des lits pour la durée des travaux. Tu les mets où, tes patients, pendant que tu repeintures ?

La peinture attendra sans doute encore un peu. Sauf pour la chambre 608 évidemment. Celle-là, ils ont déjà commencé à la repeinturer.

Partager

À lire aussi

  • Des coups de pinceaux à l'hôpital de Hull

    Santé

    Des coups de pinceaux à l'hôpital de Hull

    La médiatisation du piètre état d'une chambre de l'hôpital de Hull a mené à l'élaboration d'un plan de match pour repeindre divers secteurs de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer