Juste de la politique

La fuite d'un document de travail dans le... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

La fuite d'un document de travail dans le dossier Guertin a irrité le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Comme il y va fort, le maire de Gatineau.

Aux yeux de Maxime-Pedneaud-Jobin, la taupe qui a coulé de l'information aux médias dans le dossier de Guertin n'est rien de moins qu'un lâche qui cherche à nuire à la Ville.

Et le maire de bomber le torse, de défier le mystérieux auteur de la fuite médiatique dans un communiqué au ton viril. Si t'es un homme, viens donc m'affronter sur la place publique au lieu de te cacher !

Bien plus que la fuite elle-même, c'est la forte réaction du maire qui surprend. Je comprends sa frustration. Couler de l'info confidentielle aux médias est un geste déloyal. Hypocrite même. Mais lâche ? Le terme me semble inapproprié. À moins qu'il n'ait été choisi délibérément à des fins politiques.

Après tout, M. Pedneaud-Jobin joue son mandat dans le dossier du nouvel amphithéâtre. Plus l'échéance électorale de novembre 2017 approchera, plus il aura de la misère à garder le couvercle fermé sur un dossier en perpétuelle ébullition comme Guertin.

En traitant de lâche l'auteur de la fuite et en le menaçant de sanctions s'il est débusqué, M. Pedneaud-Jobin se donne le beau rôle. Il cherche à raffermir son emprise sur le conseil municipal où son approche dans le dossier Guertin ne fait pas l'unanimité.

Mais cette fuite est peut-être un autre symptôme de l'approche inhabituelle choisie par le maire pour régler le dossier Guertin. 

Plusieurs élus se disent mal à l'aise avec le secret qui entoure les négociations avec le partenaire de la Ville, Vision Multisports Outaouais. D'une part, il y a leur devoir de loyauté envers la municipalité leur impose le silence sur les négociations en cours. D'autre part, ces élus ont des comptes à rendre à la population et il leur est bien difficile de le faire avec la règle de confidentialité.

C'est souvent dans un contexte pareil que des gens coulent de l'info aux médias. Quand une minorité a l'impression d'être réduite au silence par le pouvoir en place.

Ce n'est pas de la lâcheté, juste de la politique.

Commissaire indépendant?

L'autre jour, je téléphone au commissaire aux plaintes du Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) pour discuter d'un cas soumis par une lectrice.

Le commissaire est censé être indépendant. C'est auprès de lui qu'un usager mécontent des soins reçus dans un établissement du réseau peut déposer une plainte. 

Je tombe sur le répondeur et laisse un message demandant au commissaire, Louis-Philippe Mayrand, de me rappeler. À ma grande surprise, c'est plutôt une employée du service des communications du CISSSO qui me téléphone pour s'enquérir de la raison de mon appel.

J'étais... sous le choc.

Quand tu téléphones au bureau de l'ombudsman de la Ville de Gatineau, tu tombes... au bureau de l'ombudsman de Gatineau. Ce n'est pas le service des communications de la Ville qui filtre ton appel pour savoir ce que tu veux. Même chose au bureau du vérificateur général de la Ville de Gatineau. Des entités indépendantes doivent avoir les moyens de gérer leurs affaires de manière indépendante. Sinon, il y a apparence de conflit d'intérêts et c'est l'intégrité de la fonction qui est remise en question.

L'une des grandes critiques dirigées contre la réforme du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, visait justement la disparition de contre-pouvoirs et d'organismes de surveillance du réseau de la santé.

Peu importe les raisons qu'on me donnera, c'est inacceptable que les appels dirigés vers le commissaire aux plaintes passent par le CISSSO.

Si c'est un manque de ressources qui est en cause, et bien qu'on donne au commissaire aux plaintes les moyens d'être véritablement indépendant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer