La mémoire de Quyon

Le député André Fortin, en visite chez May... (Patrick Duquette, LeDroit)

Agrandir

Le député André Fortin, en visite chez May McCann

Patrick Duquette, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Si vous voulez tout connaître de ce qui se passe à Quyon, arrêtez-vous jaser un instant chez Mae McCann.

Malgré ses 80 ans passés, Mae a conservé toute sa vivacité d'esprit. La dame sait tout ce qui se passe dans son patelin du Pontiac où elle habite depuis... quand au juste ?

« Depuis 1958 », répond Mae avec un fort accent qui doit être irlandais.

Mae, donc, qui a été propriétaire de l'unique stand à patates frites du village pendant une bonne quarantaine d'années.

Elle l'a vendu depuis. Mais le stand est encore là, devant l'hôtel Gavans, où les gens font la file pour boire un coup à la Saint-Patrick. Vous ai-je dit que le village a été fondé par des immigrants irlandais ?

Bref, Mae est la « mémoire institutionnelle » de Quyon, selon le député provincial du Pontiac, André Fortin, qui me l'a présentée.

Et c'est vrai qu'avec le salon du barbier, du temps où il y avait un barbier à Quyon, le stand à patates devait être le meilleur endroit pour s'informer des potins.

Mae nous a accueillis dans la jolie maison où elle a élevé six enfants. Elle a connu les heures de gloire de Quyon, la belle époque où les mines fournissaient de l'emploi aux gens du village.

« Mais aujourd'hui, je vous jure, j'ai envie de déménager, dit Mae.

- Comment ça, déménager ? rétorque André Fortin. Depuis le temps que vous demeurez ici ! »

Mae a jeté un coup d'oeil à son frère qui assistait à la conversation.

« Il n'y a plus d'épicerie... Je dois faire mes emplettes à Shawville ou Aylmer. Dire qu'il y avait trois épiceries à Quyon dans les années 1970. C'était le gros boom immobilier ! Aujourd'hui, tout le monde est parti. »

Mae a jeté un regard inquisiteur à André. « Pis, le nouveau centre communautaire, ça avance ? »

Si vous allez à Quyon, vous ne pouvez manquer le « vieux » centre communautaire. Un ancien bâtiment militaire décrépit, juste à l'entrée du village, qui a passé sa date de péremption.

« Depuis le temps qu'on en parle, du nouveau centre communautaire, s'emporte Mae. C'est comme si on n'arrive jamais à rien ici. Les gens ne se serrent pas les coudes !

- Au contraire, je pense que la ville va aller de l'avant, l'a corrigée André Fortin.

- Pff... Je serai morte quand ça se fera. Dommage, j'aurais aimé y danser.

- Allez, Mae. Quand il sera bâti, je vous offrirai la première danse... »

Mae a souri, flattée. Pensez, un beau jeune homme de 34 ans qui l'invite à danser.

•••

André Fortin a passé son enfance à Quyon. Après notre visite chez Mae, on s'est promené à pied dans le village. Il me pointe des bâtiments décrépits : là, c'était l'épicerie ; ici, la banque ; là-bas, la quincaillerie...

Était, étant le mot clé. Parce qu'il y a beaucoup de bâtiments désaffectés ou mal en point.

Mais tout n'est pas noir. L'école Sainte-Marie, où André a passé son primaire, va bien depuis qu'on y donne des cours de francisation.

On a marché jusqu'au traversier électrique. Beaucoup d'espoir passe par ce bateau de 3,2 millions capable d'assurer la liaison avec l'Ontario neuf mois par an. De l'autre côté, Kanata, avec son parc industriel et ses emplois, n'est pas loin...

Loin de partager la morosité ambiante, André Fortin voit de belles choses se profiler pour Quyon. Son patelin a les atouts pour connaître un essor semblable à celui de Clarence-Rockland, en Ontario 

« Je vois le Pontiac comme une terre d'opportunité, dit-il. À Quyon, on est à 30 minutes d'Ottawa. Les maisons sont moins chères qu'en ville, les terres aussi. Quyon fait partie des outils dont le Pontiac doit se servir pour se développer. »

Comme pour faire écho à ses paroles, un gros 18 roues de la tourbière Mountainview a débarqué du traversier. « C'est un commerce du coin qui va bien. Ils font de la tourbe spécialisée. C'est eux qui ont refait le terrain de golf de Glen Abbey, à Toronto... »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer