La fin de l'hibernation

L'annonce de la ministre responsable de l'enseignement supérieur,... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

L'annonce de la ministre responsable de l'enseignement supérieur, Hélène David, lundi à Gatineau, signale une sortie d'hibernation du Parti libéral, croit le chroniqueur Patrick Duquette.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Vu de l'Outaouais, on dirait que le gouvernement de Philippe Couillard émerge tranquillement de la grotte d'austérité où il se terre depuis deux ans.

Au nom du sacro-saint retour à l'équilibre budgétaire, on a eu l'impression que les libéraux ont mis les dossiers chers à l'Outaouais sur la voie de desserte depuis 2014. Tout ce dont on entendait parler, c'était de compressions et de rigueur budgétaire!

Pendant que les profs faisaient du piquetage autour des écoles et que les fonctionnaires manifestaient dans les rues, les libéraux appelaient la population à faire preuve de patience. Le redressement des finances publiques, disaient-ils, allait leur permettre de remplir leurs promesses.

Or depuis que le budget de Québec s'inscrit de nouveau à l'encre noire, on entend enfin reparler des enjeux qui étaient au centre de la dernière campagne électorale en Outaouais. Le projet de faculté de médecine revient à l'ordre du jour, de même que les super-cliniques et le statut particulier en éducation.

De toute évidence, les libéraux suivent leur plan de match à la lettre. Après avoir imposé leur impopulaire rigueur budgétaire à l'électorat, ils comptent terminer leur mandat sur une bonne note en vue d'assurer leur réélection en octobre 2018.

***

Tiens. Lundi, la ministre responsable de l'Enseignement supérieur, Hélène David, était de passage à Gatineau afin de rencontrer le recteur de l'Université du Québec en Outaouais (UQO) et les directeurs de collèges. Les discussions visaient justement à jeter les bases de ce fameux statut particulier en éducation promis à l'Outaouais par le premier ministre Couillard lui-même.

Question de donner le ton à la journée, la ministre David en a profité pour annoncer le financement de deux nouveaux programmes de formation au Cégep de l'Outaouais. Une annonce en soi trop modeste pour conclure que le statut particulier est en train de devenir réalité. Mais il s'agit bel et bien d'une mesure d'exception consentie à l'Outaouais, un signal bien accueilli par les dirigeants des institutions d'enseignement supérieur.

Plus important que l'annonce du jour, la ministre David cherchait à démontrer qu'elle saisit bien les enjeux inhérents à la situation frontalière de l'Outaouais en matière d'enseignement supérieur.

Bon an mal an, 2600 étudiants traversent à Ottawa pour aller étudier au collège La Cité, à l'Université d'Ottawa ou dans une autre institution d'enseignement ontarienne. Du côté d'Ottawa, il s'offre 700 programmes de plus qu'en Outaouais...

Même si elle n'est en poste que depuis deux mois, la ministre David a déjà très bien compris le message de l'Alliance pour la cause de l'enseignement supérieur en Outaouais (ACESO), qui insiste depuis cinq ans sur l'importance de rapatrier ces milliers de jeunes qui s'exilent en Ontario pour terminer leurs études.

«Vous vivez une concurrence particulière qui n'existe nulle part ailleurs au Québec», a reconnu la ministre David. Elle a promis que son ministère allait se mettre en mode «TGV» pour aider l'Outaouais à rattraper son retard.

Le discours de Mme David et ses promesses d'agir «vite et bien» ont fait leur petit effet.

Le directeur du Cégep de l'Outaouais, Frédéric Poulin, a critiqué par le passé le manque d'intérêt des députés de l'Outaouais pour la cause de l'enseignement supérieur. Lundi, il applaudissait l'ouverture de la ministre David.

Quant au recteur de l'UQO, Denis Harrisson, il est convaincu que Québec a compris l'importance pour l'Outaouais de rattraper son retard historique en fait de programmes universitaires.

Tout cela donne l'impression que les libéraux recommencent à bouger après leur hibernation des deux dernières années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer