Fierté et responsabilité

Un casino d'État doit s'assurer que les dollars... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Un casino d'État doit s'assurer que les dollars qu'il soutire à ses clients sont des dollars-loisirs, pas des dollars qui devraient servir à payer le logement ou l'épicerie.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Ainsi, le directeur du Casino du Lac-Leamy, Alain Miroux, estime que les Gatinois devraient être «extrêmement fiers» de leur maison de jeux.

Fiers?

Je trouve que le mot est mal choisi. Je ne pense pas que nous ayons à être «fiers» de ce qui est d'abord un mal nécessaire. Après tout, les casinos ont été créés pour combattre le vice en exploitant le vice à la place du crime organisé.

Que l'État ait décidé d'en faire également de puissants outils de développement économique et touristique, tant mieux. Ça me va pourvu que l'appât du gain ne vienne pas dénaturer la mission première de la société d'État.

Disons-le ainsi: je serais fier d'un casino qui met un point d'honneur à mener de front sa mission sociale et sa mission économique avec la même fermeté inébranlable. 

Trop souvent, j'ai l'impression que la responsabilité sociale des maisons de jeux prend le bord dès que le pari en ligne ou la concurrence des réserves autochtones menace son monopole sur les jeux de hasard et d'argent.

La priorité devient alors de trouver une stratégie commerciale pour protéger les dividendes versés au gouvernement... tout en faisant la promotion du jeu responsable pour se donner bonne conscience. Jamais le côté schizophrénique des casinos ne m'apparaît aussi évident que dans ces moments-là.

Je vois des casinos qui vendent le rêve du gain facile pour attirer de nouveaux joueurs, y compris de jeunes joueurs plus vulnérables au jeu pathologique. Le tout dans une société endettée au possible où il serait davantage de mise de vanter les vertus de l'épargne.

***

Quand M. Miroux en appelle à notre fierté, il fait référence au bilan économique et touristique du Casino du Lac-Leamy. Si le casino était un centre de divertissements privé, et rien d'autre, nous aurions toutes les raisons d'être fiers. Sans la moindre arrière-pensée.

«C'est ça qu'on veut célébrer avec nos vingt ans d'existence, nous a dit M. Miroux en entrevue. Un beau succès économique.»

Sauf que la réalité économique d'un casino d'État est indissociable de sa responsabilité sociale. L'un ne va pas sans l'autre. Votre bilan social, M. Miroux, c'est quoi? «Ce n'est pas l'alignement que je voulais donner à l'entrevue d'aujourd'hui», a répondu M. Miroux sans cacher sa réticence à aborder le sujet.

Toutes mes réserves se résument dans cette réponse. Dans cette résistance à rendre des comptes sur le côté plus sombre du mandat. On ne peut faire le bilan des 20 ans d'existence d'un casino d'État sans parler de jeu pathologique et de listes d'exclusion. C'est presque un devoir moral de rendre des comptes là-dessus. En tout cas, ce devrait être aussi naturel que de parler de parts de marché et de création d'emplois.

Il n'y a aucune raison de penser que le Casino du Lac-Leamy ait à rougir de son bilan social. Au contraire, d'après le peu de données disponibles, rien n'indique que le jeu pathologique a progressé depuis l'ouverture. En outre, la maison de jeux a obtenu la plus haute certification internationale en matière de jeu responsable.

Mais on l'a vu lors de l'ouverture récente du bar l'Aléa, le bras économique du Casino va parfois de l'avant avec le développement de nouveaux marchés, sans nécessairement vérifier les conséquences potentielles sur le jeu pathologique.

Or un casino d'État doit s'assurer que les dollars qu'il soutire à ses clients sont des dollars-loisirs, pas des dollars qui devraient servir à payer le logement ou l'épicerie. S'il y a une fierté à tirer d'un casino, c'est dans cet effort particulier, constant et transparent pour ne pas appauvrir les plus vulnérables.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer