C'est assez, le marketing

CHRONIQUE / Première réaction: wow! Cette nouvelle mouture du... (Courtoisie, Brigil)

Agrandir

Courtoisie, Brigil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Première réaction: wow! Cette nouvelle mouture du projet de Brigil au centre-ville de Gatineau est carrément spectaculaire.

L'apport du célèbre architecte Douglas Cardinal, le même qui a conçu les plans du Musée canadien de l'histoire juste en face, a amené le concept à un autre niveau.

Sur le fond, le projet Place des peuples demeure essentiellement le même. Brigil veut toujours qu'on lui permette de construire deux tours de 35 et 55 étages dans une zone prévue pour du six étages.

Mais sur la forme, alors là...

Rien à voir avec les premières esquisses. Des lignes élancées, des courbes gracieuses, du verre bleui partout, une architecture qui se démarque... Chapeau, M. Cardinal. De la grande classe, de la classe mondiale même.

Déjà qu'on se demandait si ce projet n'était pas trop gros, trop ambitieux pour une ville de la grandeur de Gatineau. Au lieu de lever le pied, Brigil en a rajouté dans la surenchère.

Oui, admet-on, la nouvelle version de Place des peuples coûtera plus cher que les 400 millions prévus au départ. Qu'à cela ne tienne, Gilles Desjardins soutient qu'il a les moyens de payer. Son complexe serait si spectaculaire qu'il pense attirer entre 750 000 et un million de touristes payants dans sa tour d'observation au 55e étage.

Par rapport à la première version, on double la superficie commerciale. De quoi permettre la venue d'une future Grande Bibliothèque à l'intérieur si telle devait être la volonté de la Ville de Gatineau. Pourquoi pas, tant qu'à y être?

C'est au point où l'ex-maire Yves Ducharme, qui agit comme conseiller spécial pour Brigil, rêve d'un lancement international pour Place des peuples. Il répétait jeudi que Pierre Elliott Trudeau s'était rendu à Paris, dans les années 1980, pour présenter les plans du Musée canadien des civilisations au pied de la tour Eiffel.

***

Si on était à Toronto, Montréal ou Chicago, le projet de Brigil serait déjà sur les rails.

Mais voilà, on est à Gatineau, pas à New York.

Et on a tout à fait raison de se demander si la construction d'une tour de 55 étages dans un centre-ville en perte de vitesse n'est pas un rien... prématurée.

On le sait, le projet de Brigil soulève des inquiétudes dans le quartier voisin du Musée. Dans la nouvelle version, on prévoit de poser les deux tours sur une base de deux à quatre étages, de manière à atténuer l'effet d'écrasement sur le voisinage.

Mais bon, ça ne devrait pas faire taire les critiques. Malgré tous les changements apportés par Douglas Cardinal, Place des Peuples demeure essentiellement le même projet: deux tours résolument tournés vers le musée et Ottawa.

Un projet dont on cerne mal les conséquences à long terme au centre-ville. Tuera-t-il le quartier du Musée? Brimera-t-il les possibilités de développement sur les sites à proximité? Devra-t-on sacrifier un centre-ville à échelle humaine? Des urbanistes réputés ont soulevé des inquiétudes à ce sujet.

Le bon côté de l'affaire, c'est que le projet de Brigil nous donne une vraie occasion de débattre du genre de ville où l'on veut habiter. Il se pourrait très bien que ce soit la bougie d'allumage pour relancer le centre-ville.

Je ne reprocherai pas à Gilles Desjardins de vendre sa salade. Mais pour que le débat passe à un autre niveau, il faut le sortir du cadre de l'opération marketing orchestrée par Brigil. Pour que ça arrive, la Ville de Gatineau en général, et le maire Maxime Pedneaud-Jobin en particulier, devront se mouiller maintenant que Gilles Desjardins a démontré son sérieux.

On a besoin d'études et d'experts indépendants pour éclairer le débat sur les délicates questions soulevées par le projet de Brigil. Ça tombe bien. Nous vivons une époque où le mot «science» revient justement à la mode avec l'élection de Justin Trudeau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer