Une sorte de miracle

La ferme Moore.... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La ferme Moore.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On le sait, il est plus rentable de planter des maisons que de faire pousser des légumes à Gatineau.

Alors qu'on soit parvenu à préserver de la fièvre immobilière un joyau de verdure en plein centre-ville, comme la ferme Moore, relève de l'exploit. Voire du miracle.

Oui, il aura fallu une vingtaine d'années avant de trouver une nouvelle vocation à l'ancien domaine agricole du boulevard Taché.

Mais on semble enfin y être parvenu. Et il y a de nombreuses raisons de s'en réjouir.

La population pourra se réapproprier ce domaine de verdure qu'elle ne pouvait qu'admirer de loin depuis trop longtemps.

Il est de bon ton de critiquer la Commission de la capitale nationale (CCN) quand elle met un frein aux ambitions de développement des villes de Gatineau et d'Ottawa.

Mais dans le cas de la ferme Moore, il faut reconnaître qu'à peu près seule la CCN était en mesure de résister aussi longtemps aux pressions pour transformer l'ancienne terre en quartier résidentiel. C'est ce qui fait qu'aujourd'hui, on se retrouve avec un véritable bijou sur le point de renaître.

Oui, il aura fallu 40 ans au gouvernement du Canada pour remplir sa promesse à Virginia Parker Moore, qui souhaitait que son domaine demeure accessible au public.

Il fallait trouver une vocation capable de mettre à profit toutes les ressources du site. On croit avoir trouvé la formule magique.

Après avoir voulu en faire un centre d'équitation, puis une ferme éducative, on a finalement opté pour la création d'un centre d'écologie et d'agriculture urbaine.

C'est un choix tout à fait logique. Les gens l'ignorent, mais le territoire de Gatineau est composé à près de 40% de terres agricoles. Ce n'est que justice qu'un centre d'agriculture urbaine voit le jour sur son territoire.

***

C'est une coopérative de producteurs locaux qui tentera de faire revivre les installations.

Le président de la coopérative, Sylvain Bertrand, est lui-même agriculteur.

Il espère que la ferme Moore deviendra une sorte de vitrine pour les producteurs de Gatineau.

Il constate avec regret que les agriculteurs gatinois peinent à écouler leurs produits locaux auprès des grandes chaînes d'alimentation en raison des exigences élevées en matière d'approvisionnement, de qualité et d'uniformité des produits.

En créant une demande pour les produits locaux à la ferme Moore, il fait le pari que les grands épiciers n'auront pas le choix d'emboîter le pas et d'en offrir davantage à leur clientèle.

À court terme, ça veut dire qu'on va bientôt revoir des fruits et des légumes pousser dans le grand champ du boulevard Taché.

On nous promet même quelques plantations de lavande pour embaumer le quartier.

En raison de la proximité du voisinage, on parle bien sûr de culture biologique pour éviter l'usage de pesticides.

Question aussi de redonner l'accès du site à la population, on compte y organiser des camps d'été et des activités scolaires, tout ça autour du thème de l'agriculture.

À plus long terme, on projette d'installer des ruches et même d'y implanter une distillerie - un rêve cher à Claude Sirois, porte-parole de la coopérative de solidarité de la ferme Moore.

***

Tout cela est bien beau sur papier. Il reste à voir comment cela se concrétisera dans les faits.

Pour l'instant, difficile d'évaluer si le pari de la coopérative de solidarité a des chances de rentabilité.

Les détails du bail de cinq ans demeurent confidentiels. Mais on sait que la CCN a consenti un loyer progressif au promoteur. La coopérative aura donc quelques années pour prendre son envol avant de se voir imposer le plein loyer.

Dans tous les cas, c'est la population qui ressortira gagnante.

Même si le projet ne devait durer que cinq ans, les gens auront le temps de se réapproprier ce superbe endroit.

C'est toujours bien mieux que de laisser les bâtiments désaffectés comme c'est le cas depuis des années.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer