L'enjeu caché

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est une nouvelle formidable pour Gatineau. Et pourtant...

En accueillant dans sa cour un événement aussi prestigieux que les Mosaïcultures internationales en 2017, Gatineau a devant elle une belle occasion de sortir de l'ombre d'Ottawa. Voire de damer le pion, pour une fois, à sa voisine ontarienne.

Depuis quelques mois, on avait l'impression que Gatineau dormait au gaz à l'approche des célébrations du 150e de la Confédération. Pendant que le maire Watson parlait d'attirer la Coupe Grey dans la capitale, voire d'y inviter le pape François (à la blague!), c'était le silence radio du côté québécois de la rivière.

On le sait maintenant, Gatineau cachait bien son jeu.

Depuis décembre dernier, elle négociait en coulisses la venue des Mosaïcultures internationales au parc Jacques-Cartier à temps pour l'année du 150e.

Même si on parle pour l'instant d'un «avant-projet», on comprend entre les lignes que la venue des Mosaïcultures est pratiquement chose acquise. C'est donc une excellente nouvelle pour Gatineau. Pour ne pas dire un coup fumant.

Chaque fois que les Mosaïcultures internationales organisent une nouvelle exposition quelque part dans le monde, c'est pour faire mieux et plus gros que la fois précédente. À Montréal en 2013, l'exposition a attiré un million de visiteurs et produit des retombées directes de 22 millions. De quoi faire saliver!

On dit aussi que les oeuvres horticoles exposées lors des Mosaïcultures sont d'une beauté à couper le souffle. Tellement qu'elles en arrachent des larmes à ceux qui les contemplent.

Avec une exposition de ce calibre sur son territoire, Gatineau n'aura pas à se contenter d'un rôle de figurant lors du 150e. Elle pourrait même voler la vedette à la capitale du pays.

À condition, bien sûr, que les centaines de milliers de touristes qui débarqueront au parc Jacques-Cartier pour admirer les Mosaïcultures réalisent qu'ils se trouvent à Gatineau. Et non pas à Ottawa...

***

C'est là, peut-être, l'enjeu caché derrière cette formidable nouvelle annoncée mercredi.

Après tout, des millions de visiteurs débarquent chaque année au Musée canadien de l'histoire avant de repartir aussitôt vers Ottawa sans dépenser une cenne à Gatineau.

Si rien n'est fait, il y a toutes les chances que le même phénomène se reproduise en 2017. Et que même si les Mosaïcultures se tiendront principalement à Gatineau, ce soit Ottawa qui en profite le plus.

Voilà des années qu'on parle d'établir un lien pour attirer les touristes à l'intérieur de Gatineau. Un lien qui n'existe toujours pas. Pire, on ne sait même pas exactement ce qu'on veut comme lien. Certains parlent d'un sentier vers le centre-ville. Un sentier? Pour convaincre les gens de l'emprunter, encore faudrait-il qu'il mène les touristes vers quelque chose d'intéressant.

Autre chose: si des milliers de touristes débarquaient l'été prochain au parc Jacques-Cartier, ils ne trouveraient pas grand place où se restaurer et acheter des souvenirs. Voilà quelques années, on parlait de changer le zonage le long de la rue Laurier pour permettre à des commerces de s'établir en face du musée et du parc Jacques-Cartier. Ça non plus, ce n'est pas chose faite.

***

Le portrait n'est pas que noir. Au contraire, ça bouge comme jamais au centre-ville de Gatineau afin de le rendre plus attrayant pour les touristes.

Ainsi, on revitalise actuellement la rue Jacques-Cartier, pas très loin du musée, au coût de 40 millions. Windmill, qui a acquis les terrains de Domtar, parle de donner accès aux chutes Chaudières à temps pour 2017. Gatineau elle-même s'apprête à investir plusieurs millions dans son centre-ville, notamment aux abords du ruisseau de la Brasserie et à la Place Aubry.

La communauté d'affaires devra également se prendre en main si elle veut profiter de la manne qui découlera des fêtes du 150e.

Tout n'est pas perdu. Il reste encore deux ans pour y voir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer