Un génocide culturel? Vraiment?

Lorna Standingread (à gauche), survivante des pensionnats autochtones,... (PHOTO BLAIR GABLE, REUTERS)

Agrandir

Lorna Standingread (à gauche), survivante des pensionnats autochtones, lors de la journée de clôture des travaux de la commission Vérité et réconciliation

PHOTO BLAIR GABLE, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On a parlé de tout et de rien, mercredi, à la période de questions de l'Assemblée nationale. De tout et de rien, sauf de l'autre grande nouvelle de mardi, le rapport de la Commission de vérité et de réconciliation qui a conclu que le Canada s'est livré à un génocide culturel pendant un siècle avec ses pensionnats indiens. Personne n'a interrogé le gouvernement Couillard sur le sujet.

Pourtant, il y a un ministre des Affaires autochtones (Geoffrey Kelley) au sein de ce gouvernement. Et le Québec aussi comptait des pensionnats indiens. Des personnalités connues comme Roméo Saganash et Florent Vollant sont passées par là.

Toutes les provinces sont interpellées par ce rapport. On y retrouve 94 recommandations touchant notamment le sort des enfants, l'éducation, la langue, la culture, la santé, la justice, et même le sport. Mais personne dans l'opposition n'a cru utile de demander à Philippe Couillard quel accueil le Québec réservait à ces recommandations.

À la place, on a interrogé le gouvernement sur des sujets déjà discutés la semaine dernière: coupes dans l'éducation, entente avec les médecins, primes aux cadres d'Hydro-Québec, tarifs d'électricité... On a même parlé des concours internationaux et du sort réservé au quartier du vieux Sillery dans la capitale. Mais les autochtones? Silence complet.

En matinée, les journalistes avaient interrogé le ministre Kelley. Il n'avait rien de surprenant à dire pour le moment, mais voilà le genre de sujet qui retombe rapidement dans l'oubli si on ne s'y intéresse pas. Au Parti québécois, on me dit que Pierre Karl Péladeau a discuté récemment du dossier avec Conrad Sioui et qu'il en a été question mercredi matin au caucus. Mais il y avait trop d'autres sujets à soulever à la période de questions. Le critique, Guy Leclair n'était pas en chambre, mais sa collègue Carole Poirier, très impliquée sur le dossier des femmes autochtones, aurait fort bien pu intervenir. Silence.

Travail d'opposition

À la Coalition avenir Québec, on reproche aux journalistes de ne pas avoir interrogé François Legault à l'entrée du caucus et de lui avoir préféré Péladeau. Mais pourquoi le critique du parti, Mathieu Lemay, n'a-t-il pas interrogé le ministre à la période de questions? Réponse d'un porte-parole: «Parce qu'on avait entendu la réaction du ministre devant les médias, et qu'on était d'accord avec lui.»

Et bien...

Je n'irai pas jusqu'à suggérer, comme l'a fait Justin Trudeau, qu'il faut accepter d'emblée toutes les recommandations. Mais il y a beaucoup d'espace entre cette position et celle de Stephen Harper qui refuse de parler de génocide culturel.

Les gouvernements devront étudier ce rapport afin de décider ce qui est faisable et ce qui ne l'est pas. Mais c'est le rôle des partis d'opposition de faire pression et de donner une plus grande visibilité aux sujets importants. Ça n'a pas été fait mercredi. Ce n'était pas la priorité...

«Monsieur»

S'il y a un au-delà, Jacques Parizeau a certainement rigolé mardi en prenant connaissance de tous les hommages qu'on lui rendait.

Parce que «Monsieur» n'était pas naïf. Lorsque j'ai fait mes recherches pour la publication d'un livre sur Jean Pelletier, M. Parizeau a accepté volontiers de me livrer ses commentaires sur cet ancien adversaire de la campagne référendaire. Parce que «des morts, a-t-il expliqué, on ne dit que du bien!»

Le décès de Jacques Parizeau nous a tous renvoyés à l'imposante biographie de trois tomes publiée sous la signature de Pierre Duchesne en 2001 et 2002. Une lecture fascinante, bien rédigée, qui a demandé un travail colossal. Du beau travail d'un bon journaliste.

Dommage qu'il ait quitté la profession...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer