L'épée de Damoclès

Le chef caquiste François Legault a présenté hier... (Archives La Presse)

Agrandir

Le chef caquiste François Legault a présenté hier les propositions de son parti au sujet des politiques d'immigration, lesquelles ont été élaborées par le député responsable du dossier à la CAQ, Simon Jolin-Barrette.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Le projet de loi favorise la francisation, la régionalisation et l'intégration, et plus particulièrement l'intégration en emploi. Il souligne aussi l'importance de promouvoir les valeurs communes de la société québécoise auprès des personnes immigrantes.»

Qui a tenu ces propos?

François Legault à sa conférence de presse d'hier sur l'immigration? Erreur: le texte cité plus haut est celui la ministre péquiste Diane De Courcy, en février 2014. Comme quoi peu importe le parti politique, les constats et les objectifs sur cette question sont essentiellement les mêmes.

La ministre libérale Kathleen Weil a tenu des propos similaires, en janvier, lorsqu'elle a annoncé son intention de réformer nos politiques d'immigration.

Le Québec veut franciser ses immigrants, leur trouver un emploi plus rapidement, les diriger en plus grands nombres vers les régions, et les amener à adhérer aux valeurs québécoises. Là où la Coalition avenir Québec innove, c'est en faisant planer une épée de Damoclès au-dessus de la tête des immigrants qui échouent aux tests de la francisation, de l'employabilité, et des valeurs québécoises. La peur de l'expulsion serait-elle plus efficace que la persuasion? Voilà la question.

Craintes

Si tout le monde s'entend sur l'urgence d'agir, c'est à cause des besoins démographiques et économiques du Québec, mais aussi à cause des craintes à l'endroit de l'immigration dans le contexte de la montée de l'intégrisme.

Le travail du député Simon Jolin-Barrette, qui a planché sur les propositions présentées hier par la Coalition avenir Québec, est inhabituel. Il est rare qu'un parti d'opposition arrive avec des propositions aussi bien ficelées, mais la CAQ nous y a habitués avec son ancien député de Lévis, Christian Dubé.

Ce qui ne veut pas dire que les propositions de la CAQ sont réalistes ou réalisables. Ce n'est pas parce qu'on veut envoyer davantage d'immigrants en régions qu'ils s'établiront à Saguenay, Sept-Iles ou Gaspé. Et ce n'est pas parce qu'on leur imposerait des cours sur les valeurs québécoises qu'ils laisseraient leurs traditions et leur religion à la maison. Quant à l'apprentissage du français, on comprend bien qu'un immigrant qui se trouve un boulot dans un milieu de travail anglophone à Montréal - ça existe... - aura de la difficulté à progresser. Alors on l'expulse même s'il a un emploi et qu'il dit adhérer aux valeurs québécoises? Pas facile de trancher.

Plus de budget

Qui plus est, les propositions de la CAQ supposent des budgets supplémentaires pour l'apprentissage de la langue, pour l'intégration au travail, pour les valeurs québécoises et pour l'évaluation de 50000 personnes par année. François Legault estime que 80 millions$ par année feraient l'affaire. J'en doute.

Et qu'est-ce qui empêcherait un immigrant de déménager en Ontario s'il échoue à son test de français ou de connaissance des valeurs québécoises? Et que faire du couple d'immigrants dont l'un des conjoints réussit le test, mais l'autre échoue? François Legault répond qu'ils seraient expulsés tous les deux. Une société qui prône l'égalité homme-femme expulserait une femme à cause de l'échec de son mari? Impensable!

La CAQ propose aussi l'expulsion de ceux qui contreviennent à la Charte des droits et liberté avant l'échéance de leur certificat transitoire, avec un droit d'appel devant le Tribunal administratif du Québec et les tribunaux supérieurs. Imagine-t-on les délais et les coûts d'un tel processus?

Bref, les propositions de la CAQ représentent un effort honnête dans le contexte de la révision de la loi annoncée par la ministre Weil. Mais il faut les voir comme une contribution au débat, sans plus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer