Un Canadien errant

Denis Boucher est recruteur pour les Yankees de... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Denis Boucher est recruteur pour les Yankees de New York depuis 2010.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

LA GRANDE ENTREVUE / Le 18 août 1987, Denis Boucher, 48 ans, signait son premier contrat professionnel comme agent libre avec les Blue Jays de Toronto. En avril 1991, après plus de trois ans dans les ligues mineures, ce lanceur gaucher de Lachine faisait ses débuts avec les Jays, devenant ainsi le premier athlète québécois à évoluer dans le baseball majeur depuis Claude Raymond.

Échangé aux Indians de Cleveland en juin 1991, Denis Boucher a ensuite roulé sa bosse dans les ligues majeures et le baseball AAA, de Cleveland à San Diego, en passant par le Colorado.

« Je me souviens d'une année où j'ai fait six équipes en six mois, raconte-t-il en secouant la tête. Je suis allé au camp d'entraînement en Floride, puis à Toronto où j'ai fait l'équipe. On m'a ensuite envoyé dans les mineures à Syracuse. Je me suis fait échanger à Cleveland. Je me suis ensuite retrouvé à Colorado Springs. Puis je suis retourné à Cleveland à la fin de l'année. Tout ça dans la même saison. J'étais toujours dans mes valises, avec mes affaires un peu partout. Mais c'est ça, la vie d'un joueur de baseball et de tout athlète professionnel qui n'est jamais assuré d'un poste », ajoute-t-il en haussant les épaules.

Mais le 10 juin 1993, une surprise de taille attendait Denis Boucher. Et il s'en souvient comme si c'était hier. Il raconte.

« J'étais dans le AAA à Tucson, en Arizona. Je suis arrivé au terrain vers 14 h pour une pratique en après-midi lorsque le coach m'a appelé dans son bureau. "Tu t'en vas à Montréal, m'a-t-il dit. T'as été échangé aux Expos." Je n'en croyais pas mes oreilles. C'était quelque chose.

- Était-ce un rêve qui se réalisait ?

- Ah oui, c'est certain. J'ai grandi en regardant les Expos et en écoutant Jacques Doucet et Claude Raymond à la radio. »

Denis Boucher s'est d'abord joint aux Lynx d'Ottawa, le club-école AAA des Expos à l'époque. Et il garde un très beau souvenir de son passage dans la capitale nationale.

« Les choses ont tellement bien été pour moi à Ottawa, se rappelle-t-il. C'était la toute première saison de l'histoire des Lynx et le stade était plein à craquer tous les soirs. J'ai lancé deux fois en relève et les choses allaient bien. Puis ils m'ont donné un départ et j'ai gagné six matches consécutifs. C'est là que les Expos m'ont appelé. »

Et le 6 septembre 1993, Denis Boucher faisait une entrée triomphale au Stade olympique de Montréal, dans une victoire de 4-3 contre les Rockies du Colorado, devant 45 000 spectateurs.

« Ce premier match à Montréal compte parmi mes plus beaux souvenirs dans le baseball, dit-il. Je jouais à la maison et c'était un rêve pour moi de jouer un jour au Stade olympique. Et j'étais bien préparé pour ce match-là. J'étais dans ma bulle et tout a bien fonctionné. »

Denis Boucher croit-il dans un retour possible, un jour, du baseball majeur à Montréal ? Il y songe longuement, puis il répond en riant : « On veut y croire ! »

« On espère que ça va arriver, reprend-il. Mais il faut premièrement trouver une équipe. Parle-t-on du déménagement d'une équipe existante ou d'une expansion ? Il faut penser à ça. Il faut ensuite des investisseurs, parce qu'on parle d'énormément d'argent. On parle de 750 millions $ à un milliard $ pour un nouveau stade. Et le coût est sensiblement le même pour obtenir une équipe. Et après ça, tu dois payer tout le monde en argent américain, donc tu perds 30 %. Disons que ça commence à faire pas mal d'argent ! (Rires.) Mais ce serait bien le fun. Et s'il y en a qui veulent investir, alors go, on y va. »

Père de quatre enfants, Denis Boucher est recruteur pour les Yankees de New York depuis 2010. « Je couvre le baseball amateur au Canada pour les Yankees », précise-t-il. Il est de plus instructeur des lanceurs pour l'équipe nationale senior. Et il occupait ce même poste au sein de l'équipe olympique canadienne de baseball qui a participé aux Jeux de 2004 et 2008 à Athènes et Pékin respectivement. 

Il était de passage au parc Sanscartier de Gatineau, mardi et mercredi, en compagnie de quatre autres anciens joueurs des Blue Jays de Toronto - dont Roberto Alomar, membre du Temple de la renommée du baseball - dans le cadre du « Supercamp Honda ». 

Ce camp estival fait la tournée du Canada et permet aux jeunes joueurs de baseball d'avoir la chance d'obtenir des conseils d'anciens professionnels. Près d'une centaine de jeunes de Gatineau, d'Ottawa et des environs ont profité du passage de Denis Boucher et compagnie cette semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer