Encore et toujours fidèle au poste

Michel Picard roule sa bosse à Radio-Canada depuis...

Agrandir

Michel Picard roule sa bosse à Radio-Canada depuis 1972. En 40 ans de carrière, il a eu le privilège de rencontrer d'innombrables personnalités publiques. Son plus beau souvenir? «Mon entrevue avec mon idole, Maurice Richard», dit-il immédiatement.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Denis Gratton</p>

On l'accueille dans notre salon pratiquement tous les soirs depuis les 15 dernières années. Pour les gens d'Ottawa, de Gatineau et de toute la grande région de la capitale, le Téléjournal, c'est lui.

Mais il n'aimera pas cette introduction. Parce que durant notre entretien de presque deuxheures, cette semaine, il a répété à d'innombrables reprises qu'il doit sa carrière à ses collègues de travail et à tous les gens qui travaillent dans l'ombre pour nous offrir quotidiennement un bulletin de nouvelles télévisé.

«Tout ce que j'ai, je le dois aux autres, a-t-il dit. J'ai juste été là au bon moment. J'ai toujours eu la chance d'avoir de bonnes équipes derrière moi.»

Du Michel Picard tout craché...

Et s'il ne doit sa carrière qu'à la chance, il est sûrement le gars le plus chanceux sur cette Terre. Parce que mardi prochain, Michel Picard, chef d'antenne au Téléjournal Ottawa-Gatineau, célébrera ses 40 ans à Radio-Canada.

***

Originaire de Montréal, il a débuté sa carrière à la radio de la société d'État en 1972, à Vancouver. «J'ai été embauché le 27novembre 1972, dit-il, et j'ai eu ma permanence la même journée, soit le 'Frank Mahovlich' de novembre 1972».

C'est ce qu'il a dit. Le «Frank Mahovlich» de novembre. Il fait ça depuis qu'il est enfant.

Grand amateur de hockey - il joue toujours dans une ligue de garage -, il retient les dates importantes dans sa vie en les associant avec les numéros que les anciens joueurs des Canadiens de Montréal portaient sur leur chandail. Exemple: il s'est marié à Brigitte un «6», il y aura bientôt 25 ans, donc il dit qu'il s'est marié un «Ralph Backstrom».

«C'est quétaine, je le sais, lance-t-il en riant. Mais j'ai toujours fait ça. Je peux te les nommer dans l'ordre, du numéro1 au numéro31. C'est fou, hein?».

Je n'ai pas osé répondre par crainte de l'offusquer et qu'il quitte. Après tout, je voulais que cette entrevue dure plus que «Guy Lafleur» minutes...

Bientôt la retraite?

Bouffée de santé, La Clé des Champs, Les Matineux, Génies en herbe: ce ne sont que quelques émissions diffusées à la radio et à la télé de Radio-Canada qu'on associe à Michel Picard. En 40 ans de carrière, il a - comme on dit - fait le tour de la cour.

Aujourd'hui âgé de 61 ans, commence-t-il à songer à la retraite et à lancer un tout dernier «Bonsoir mesdames et messieurs!» aux téléspectateurs?

«Le mot 'retraite' me fait tellement peur, répond-il. J'entends ce mot et je pense à des gens qui tombent malades et qui meurent. Je fais le plus beau métier du monde et je suis tellement heureux que ce mot me fait vraiment peur.

«Mais je sais que ce jour viendra, poursuit-il. Et dans notre métier, c'est le public qui te met dehors. Quand t'as plus la passion, l'énergie et la persévérance, le public te le laisse savoir. Parfois subtilement, parfois moins. Mais je suis tellement entouré de jeunes collègues dynamiques que ça me force à leur donner mon maximum. Si je peux juste leur léguer le dixième de ce que j'ai reçu des autres dans ma carrière, je partirai heureux. Et je ne partirai pas en claquant la porte. Ni en sautant par la fenêtre. Je veux serrer la main à tout le monde et partir la tête haute, avec la satisfaction et la conviction d'avoir donné le meilleur de moi-même.»

Les Jeux olympiques

Après quatre années à la radio de Radio-Canada à Vancouver, soit de 1972 à 1976, Michel Picard a été recruté pour se joindre à l'équipe de journalistes qui allaient assurer la couverture des Jeux olympiques de Montréal.

«On m'avait confié le judo, le hockey sur gazon et le bulletin de nouvelles sportives en fin de soirée, à 22h50, se souvient-il. J'étais le plus jeune de l'équipe et les plus vieux ne voulaient rien entendre du bulletin de fin de soirée, c'est donc moi qui en a hérité. Et je n'étais pas pour m'obstiner devant les René Lecavalier, Richard Garneau, Lionel Duval, Jean-Maurice Bailly, Winston McQuade et les autres.

«Mais ce qu'ils ne savaient pas à Montréal, c'est que je n'avais jamais fait de télé de ma vie. Et pour mon premier bulletin de nouvelles, j'étais pétrifié. Et je l'ai gaffé en le terminant une minute trop tôt. Donc tous les téléspectateurs m'ont vu me lever et sortir du studio alors que j'étais toujours en ondes!» raconte-t-il en riant.

Il a peut-être gaffé, mais il a dû se reprendre quelque part. Parce que Radio-Canada l'a rajouté à son équipe de journalistes aux Jeux olympiques de 1984, à Los Angeles, et de 1988, à Séoul en Corée du Sud.

Le numéro 9

Michel Picard a eu la chance et le privilège de rencontrer d'innombrables personnalités publiques durant ses 40 ans de carrière. Pardon, durant ses «Maxime Lapierre» années de carrière, devrais-je dire.

Et quand on lui demande son plus beau souvenir à Radio-Canada, ses yeux s'illuminent et il répond: «Mon entrevue avec mon idole, Maurice Richard.»

«Si je devais conserver un seul souvenir de ma carrière, dit-il, ce serait la fois que j'ai serré la main au Rocket. Il venait à Ottawa pour recevoir l'Ordre du Canada et il logeait au Westin. J'ai donc demandé une entrevue de 30 minutes avec lui et, par une chance incroyable, je l'ai obtenue. Et je n'oublierai jamais notre entretien et cette passion qu'il avait dans les yeux quand on parlait de hockey. J'en ai encore des frissons.»

Michel Picard célébrera ses 40 ans à Radio-Canada mardi. Et en cette journée d'anniversaire, il sera dans votre salon à 18h, comme d'habitude, fidèle au poste.

Au poste «Jean-Claude Tremblay», du côté de Gatineau. Au poste «Guy Lapointe», du côté d'Ottawa...

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer