La traversée

CHRONIQUE / Maudit que c'est beau chez nous. (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Maudit que c'est beau chez nous.

J'ai joué au touriste, lundi matin. Pas pour très longtemps. Pendant une heure ou deux à peine. J'ai quitté nos bureaux du marché By à Ottawa pour traverser le pont Alexandra à la marche, jusqu'aux Mosaïcultures dans le parc Jacques-Cartier, du côté de Gatineau.

Oui, les oeuvres présentées à cette exposition fleurale sont magnifiques. Tout ce qui a été dit et écrit au sujet des Mosaïcultures est vrai, c'est spectaculaire. Et en ce lundi matin, la place était bondée.

En regardant les milliers de visiteurs déambuler dans le parc Jacques-Cartier, j'ai pensé à Claude Hamelin, le président des Grands feux. Il y a quelques années, il m'avait donné rendez-vous dans le parc Jacques-Cartier. C'était en juin et l'endroit était calme et paisible. Nous étions seuls, lui et moi, dans cet immense parc.

Pourquoi choisir ce lieu pour une entrevue ? Parce que Claude Hamelin voyait grand pour ce parc. « Tous ces milliers de touristes qui visitent annuellement le marché By d'Ottawa, mais qui ne traversent jamais à Gatineau, déplorait-il. Il faudrait organiser quelque chose dans ce parc afin que les touristes traversent », rêvait-il.

Il avait raison. Mais à ce que je sache, Claude Hamelin n'a rien à voir avec les Mosaïcultures. Il verra plutôt au bon déroulement du spectacle Volta du Cirque du Soleil qui sera présenté sur les terrains de Zibi en août. M. Hamelin avait cependant raison en parlant du parc Jacques-Cartier. If you build it, they will come.

C'est ce qu'il y a de si merveilleux avec cet attrait touristique qui a littéralement fleuri du côté de Gatineau. Les touristes traversent. Et en grand nombre. En très grand nombre.

Et lundi matin, en jouant au touriste - c'est-à-dire en regardant la ville avec des yeux curieux d'un visiteur, plutôt qu'avec des yeux d'un gars dans sa voiture qui a juste hâte d'arriver au bureau pour son premier café de sa journée de travail - je me suis dit que c'est beau en maudit chez nous.

Ce que je retiens surtout de ces deux heures « touristiques », c'est la marche sur le pont Alexandra. Cette simple marche d'une dizaine de minutes tout au plus. Cette traversée.

Si j'étais de l'extérieur de la région et que je rentrais chez moi pour relater à mes proches ce que j'ai vu durant mon séjour à Ottawa et Gatineau, je leur raconterais probablement quelque chose comme ça :

« Il y a ce pont. Ce magnifique pont de métal qui lie le Québec et l'Ontario et qui enjambe la rivière des Outaouais, avec une promenade en bois pour les piétons et les cyclistes. Mais n'y allez pas si vous avez peur des hauteurs !

«De ce pont, vous pouvez voir et prendre en photo le parlement canadien, la Cour suprême du Canada, le Château Laurier, le Musée canadien de l'histoire, le Musée des beaux-arts, les écluses du canal Rideau et les Mosaïcultures. Des bateaux et des pontons font le va-et-vient sous nos pieds. C'est époustouflant comme marche.»

C'est ce que je raconterais. 

Le pont Alexandra est un attrait touristique en soi. Je ne l'avais jamais réalisé. Je l'ai emprunté (en voiture) des centaines de fois. Et je l'ai aussi traversé à pied à maintes reprises quand j'habitais le Vieux-Hull. Mais je ne m'étais jamais arrêté pour observer le paysage. Pour réellement observer, sans rien tenir pour acquis. Et c'est magnifique.

Les Mosaïcultures attireront d'innombrables visiteurs du côté de Gatineau cet été. Tout comme le sentier culturel dont on parle depuis quelques jours. (Mais ça, c'est pour une autre chronique.)

Claude Hamelin avait raison, il fallait trouver une façon d'inciter les touristes à traverser le pont.

Afin qu'ils découvrent Gatineau, oui. Mais surtout, afin qu'ils empruntent le pont Alexandra. Pour voir ce qui nous unit. Pour voir ce qui nous rassemble. Pour voir ce qu'on a de plus beau à offrir des deux côtés de la rivière.

On devrait tenir un pique-nique sur ce pont tous les jours.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer